The Cranberries au Zénith de Paris

The Cranberries au Zénith de Paris

Les Cranberries qui se reforment … c’était un peu l’Annonce avec un grand A de 2009 pour les fans du groupe ! La date parisienne d’hier soir faisait suite à une tournée des Zénith Français, et ce fût clairement un grand moment de kif. Pour parler jeune.

Un concert affiché complet, mais pourtant pas si plein que cela. Qu’importe, les présents étaient à fond. Dès le départ, des premiers rangs particulièrement motivés se sont fait remarquer, lançant des mini-ola et des salves d’applaudissements.

20h57, les lumières s’éteignent et c’est là qu’on a tout de suite senti que ça allait être grand moment côté ambiance, au vu des acclamations du public tout entier avant même que ça ne démarre.

Côté scène, Dolorès et ses acolytes ont commencé d’emblée sur Analyse, l’un de leurs plus « récents » singles … avec autant d’énergie que s’il s’agissait d’un final, soutenus par le public déjà à fond dans les chœurs des refrains. Un démarrage sur les chapeaux de roues, qui ne faiblira pas d’un poil de toute la soirée.

En effet, pas le temps de souffler, la setlist est parfaite, passant en revue toute la discographie du groupe et leurs plus grands tubes, mêlant les époques, que Dolorès liera entres elles en re-situant de nombreuses chansons dans leur contexte d’écriture (visiblement ses enfants l’inspirent !). Le tout en Français, s’il vous plaît.

Deux chansons de son dernier album solo se sont tout de même glissées dans le concert, mais là il est apparu clairement que peu les connaissaient… sans grande surprise.

Ce qui faisait la force de ce concert, c’était aussi (et surtout ?) l’Aura dégagé par « le retour des Cranberries ». Ce groupe qui a suffisamment d’albums et d’années de carrière pour avoir marqué une époque. A entendre la folie joyeuse qui faisait irruption dans les rangs du Zénith aux premières notes de Just my imagination, Salvation et bien évidemment Zombie, la ferveur des « hey ba-by » sur When you’re gone, l’intégralité des refrains repris en chœur (avec certes de beaux yaourts autour de moi, mais tout de même), on sentait qu’il y avait un vrai truc qui se passait, que les gens prenaient vraiment du plaisir et s’éclataient sur ces morceaux.

Si l’on voulait être tâtillon, on pourrait mentionner quelques intros ratées, une cohésion de groupe plutôt inexistante, et divers petits détails moins réussis, mais franchement ce qu’il faut retenir de cette soirée c’est qu’en 21 titres et 1h40 de concerts, les Cranberries et leur public se sont totalement retrouvés et que c’était un grand beau moment de kif !

Set list : Analyse | Animal instinct | How | Ordinary day | Linger | Dreaming my dreams | When you’re gone | Just my imagination | Switch off the moment | Desperate Andy | Time is ticking out | I can’t be with you | Ode to my family | Free to decide | Salvation | Ridiculous thoughts | Zombie || Shattered | You and me | The journey | Dreams

Ce concert était retransmis sur RTL2, mais si vous l’avez loupé également, il vous reste le 12 avril au Zénith de Paris pour aller les voir!

Photo : Archive // Concert de Nantes

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *