Fnac Indétendances : Nada Surf, Lilly Wood & co

Fnac Indétendances : Nada Surf, Lilly Wood & co

Les concerts organisés par la Fnac dans le cadre des Indetendances sont un peu l’un des principaux intérêts de Paris-Plage (sauf pour ceux qui aiment s’allonger sur un transat devant les badauds qui défilent, mais c’est un autre débat).

A l’origine, les concerts avaient lieu sur une petite scène, coincée au bout d’une descente de quai. Et puis depuis 2 (?) ans, cette scène s’est agrandie et a pris place devant l’Hôtel de Ville.

Fnac Indétendances : Nada Surf, Lilly Wood & co

Le premier groupe, Lafayette, qui a ouvert la soirée de samedi nous a fait fuir bien loin (et constater l’insonorisation exceptionnelle des alentours !).

Lilly Wood & The Prick a suivi, et là force est de constater que quand on voit jouer un groupe très régulièrement (et en l’occurrence le WE dernier pour ma part), on n’a plus grand chose de neuf à trouver à relater sur leur(s) prestation(s) … mais ce n’en était pas moins très sympa, et dépaysant de les voir devant autant de monde ! (Même si déjà l’an dernier, les voir à Rock en Seine était impressionnant). Mention spéciale au passage pour la robe incroyable de Nili, confectionnée à l’aide de casquettes (!!).

Lonely Drifter Karen a mis du temps à capter le public, et encore ce fût bref tant leurs chansons sont différentes les unes des autres, et pas franchement adaptées à ce genre de scène !

Fnac Indétendances : Nada Surf, Lilly Wood & co

Et puis Nada Surf.
Typiquement le genre de groupe que les 3/4 des gens viennent voir pour entendre leurs plus grands (et vieux) tubes … donc forcément la moitié du set n’a pas été très suivi par le public un peu mou. Mais quand les premières notes d’Always love, Popular ou Inside of love se sont faites entendre, tout le monde était à fond et c’était cool à voir.

Personnellement, ça m’a rappelé la première (et seule) fois où je les avais vus auparavant : à Groningen, bourgade du Nord des Pays-Bas où j’effectuais alors un échange universitaire. Et où ma francophonie en ce lieu m’avait valu la sympathie du groupe et une chouette partie de baby-foot nocturne. Mais je m’égare …

D’autres concerts Fnac Indétendances les 6/7 et 13/14 août 😉

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *