Florent Marchet au Café de la Danse

Florent Marchet au Café de la Danse

Hier soir, Florent Marchet présentait son troisième album, Courchevel, devant un Café de la Danse complet depuis un bon moment.

Article paru à l’origine sur feu Le-HibOO.com

Immersion complète dans l’univers de Courchevel : distribution de vin chaud aux abords de la salle, billetterie recouverte de blanc, boule à neige souvenirs offertes…

Sur la scène, le décor est tout aussi chaleureux, rappelant la pochette de l’album : le tapis/ours polaire trône au milieu de différentes couches de moquette, la batterie est perchée sur une estrade en lambris, de grands tableaux de bois ornent le fond … et le début du concert sera annoncé par le doux bruit du crépitement d’un feu de cheminée.

Un plongeon tel dans l’univers visuel de l’album que le premier titre, Courchevel donc, semblera quelque peu déshabillé en comparaison. Mais l’effet fût passager et très vite, les réarrangements des chansons séduiront.

Alternant claviers et guitares, Florent Marchet, entouré du Courchevel Orchestra, jouera principalement son nouvel album, et glissera des titres de Gargilesse et Rio Baril, dans des versions nettement plus punchy, donnant une dimension étonnamment rock au concert.

Entre les chansons, Florent se révèlera particulièrement doué dans l’art de la transition, relatant de nombreuses anecdotes sur un ton pince-sans-rire franchement irrésistible. Nous avions d’ailleurs parfois l’impression d’être au théâtre, tant son interprétation des textes était imagée. Ce qui était particulièrement flagrant lorsqu’il n’avait pas d’instrument dans les mains, comme sur Pourquoi êtes-vous si triste ?, magistrale en live.

De nombreuses petites trouvailles d’éclairage ont ponctué le set : la tête de l’ours polaire s’illuminant sur Hors-Piste, une petite loupiote sur scène pour seule mise en lumière de l’intimiste Qui je suis … un vrai régal que toutes ces petites touches de mise en scène que l’on découvrait au fur-et-à-mesure.

La Charrette et La famille Kinder ont terminé le concert dans un joyeux trémoussage collectif tellement l’énergie qu’elles dégagent sur scène est excellente.

Au premier rappel, le public était debout, et les chansons choisies, Le terrain de sport (au final complètement fou) et Tous pareils ne donneront qu’une envie: rappeler encore Florent et le Courchevel Orchestra.

Et Florent revînt, laissant de côté son personnage impassible pour laisser transparaître son émotion devant cet accueil enthousiaste. Avant de finir sur Rio Baril en piano/voix…

A la sortie, la pluie a bien vite refroidi l’atmosphère chaleureuse qui planait, mais dans le métro, j’ai secoué ma boule de neige souvenir et regardé tomber les flocons en repensant à ce beau concert …

Set list : Courchevel | Mes nouveaux amis | Benjamin | Levallois | L’eau de rose | Pourquoi êtes-vous si triste ? | L’idole | La chance de ta vie | Notre jeunesse | Qui je suis | Hors-piste | Roissy | Je n’ai pensé qu’à moi | Narbonne plage | La charrette | La famille Kinder || Le terrain de sport | Aucun Express (Bashung cover) | Tous pareils || Rio Baril


» www.florentmarchet.com
Florent Marchet jouera le 25 mars 2011 à La Cigale.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *