Nadeah au Passage des Soupirs

Un concert secret au lieu dévoilé la veille.
Un petit parcours fléché dans le passage des soupirs pour arriver dans un inattendu jardin potager.

De l’entrée on ne voit rien, de l’allée non plus, c’est seulement en arrivant tout au bout que l’on voit la petite assemblée qui entoure déjà Nadeah et ses musiciens.

Il fait un temps superbe, le jardin offre une parenthèse de verdure et de calme exceptionnels dans ce coin de Paris (à 20 mètres de la bruyante rue des Pyrénées), le décor est original : des conditions idéales pour ce type de rassemblement.

Avec naturel et bonne humeur, Nadeah lance le début du concert, dans une ambiance joyeuse qui perdurera tout au long du set.

Quelques chansons plus tard, le contrebassiste fait son entrée essoufflé et rejoint la troupe, qui s’est d’ailleurs étoffée au fur-et-à-mesure : si au début seul un guitariste accompagnait Nadeah, en cours de route les ont rejoints un tromboniste, un clarinettiste et un harmoniciste/percussionniste.

L’assemblée s’est également agrandie et il est agréablement surprenant de voir que sur certaines chansons, il y a de vrais (et nombreux) connaisseurs qui reprennent en chœur.

Aujourd’hui, pas de cheminée à escalader, juste une table de pique-nique sur laquelle se jucher, mais cela ne freinera pas Nadeah dans ses élans fantasques et elle ira même se promener entre les gens dans l’allée, pour les faire participer.

Son professeur de guitare, John, la rejoint pour l’un des derniers morceaux, une reprise des Stones: Dead flowers, que Nadeah nous présente comme « une chanson au texte horrible », mais qui sera un joli moment car leurs deux voix se marient très bien.

Au passage, puisque c’est lui que l’on doit l’accès à cet endroit, il nous apprend que le jardin appartient à la mairie de Paris, que c’est une association qui en a fait ce jardin potager partagé et que l’on peut venir y jardiner si ça nous dit.

Et pour finir sur une touche toujours plus originale, Nadeah distribue des cartes/flyers pour annoncer ses prochains concerts en les coinçant entre ses dents …. !!!

Décidément, Nadeah est une artiste à qui le live sied bien et que je recommande grandement !
Surveillez donc les samedi à venir via la page Facebook de Nadeah car d’autres concerts sauvages sont prévus 😉

» EP Odile prévu pour mai

Autres vidéos
by Yak & Me
Ain’t got time
Suddenly afternoons
Whatever lovers say
Hurricane Katrina
Odile
Pinot noir & poetry for my breakfast
Dead flowers (cover)
Song I just wrote

Quelques photos en plus grand, car c’était vraiment joli :

Nadeah au Passage des Soupirs

Un concert secret au lieu dévoilé la veille.
Un petit parcours fléché dans le passage des soupirs pour arriver dans un inattendu jardin potager.

De l’entrée on ne voit rien, de l’allée non plus, c’est seulement en arrivant tout au bout que l’on voit la petite assemblée qui entoure déjà Nadeah et ses musiciens.

Il fait un temps superbe, le jardin offre une parenthèse de verdure et de calme exceptionnels dans ce coin de Paris (à 20 mètres de la bruyante rue des Pyrénées), le décor est original : des conditions idéales pour ce type de rassemblement.

Avec naturel et bonne humeur, Nadeah lance le début du concert, dans une ambiance joyeuse qui perdurera tout au long du set.

Quelques chansons plus tard, le contrebassiste fait son entrée essoufflé et rejoint la troupe, qui s’est d’ailleurs étoffée au fur-et-à-mesure : si au début seul un guitariste accompagnait Nadeah, en cours de route les ont rejoints un tromboniste, un clarinettiste et un harmoniciste/percussionniste.

L’assemblée s’est également agrandie et il est agréablement surprenant de voir que sur certaines chansons, il y a de vrais (et nombreux) connaisseurs qui reprennent en chœur.

Aujourd’hui, pas de cheminée à escalader, juste une table de pique-nique sur laquelle se jucher, mais cela ne freinera pas Nadeah dans ses élans fantasques et elle ira même se promener entre les gens dans l’allée, pour les faire participer.

Son professeur de guitare, John, la rejoint pour l’un des derniers morceaux, une reprise des Stones: Dead flowers, que Nadeah nous présente comme « une chanson au texte horrible », mais qui sera un joli moment car leurs deux voix se marient très bien.

Au passage, puisque c’est lui que l’on doit l’accès à cet endroit, il nous apprend que le jardin appartient à la mairie de Paris, que c’est une association qui en a fait ce jardin potager partagé et que l’on peut venir y jardiner si ça nous dit.

Et pour finir sur une touche toujours plus originale, Nadeah distribue des cartes/flyers pour annoncer ses prochains concerts en les coinçant entre ses dents …. !!!

Décidément, Nadeah est une artiste à qui le live sied bien et que je recommande grandement !
Surveillez donc les samedi à venir via la page Facebook de Nadeah car d’autres concerts sauvages sont prévus 😉

» EP Odile prévu pour mai

Autres vidéos
by Yak & Me
Ain’t got time
Suddenly afternoons
Whatever lovers say
Hurricane Katrina
Odile
Pinot noir & poetry for my breakfast
Dead flowers (cover)
Song I just wrote

Quelques photos en plus grand, car c’était vraiment joli :

2 commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *