Réveil en douceur

Réveil en douceur

Réveil en douceur

Se faire réveiller en douceur par une musique sublime qui résonne dans la cour.
Ouvrir les volets pour chercher d’où ça vient.
Repérer une fenêtre à l’étage du dessus.
Écouter longtemps, sans arriver à identifier la musique.
Monter en se laissant guider par la musique pour trouver la bonne porte.
Demander.
Faire la connaissance d’une dame très sympa, mais qui est en plein déménagement.
D’où la musique forte car « je profite puisque je pars ».
Discuter un peu.
Prendre les infos du CD.
Une compilation de lullabies irlandaises.
L’acheter sur iTunes.
L’écouter en marchant au soleil.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *