Emilie Simon – Mon chevalier

Émilie Simon est une artiste que j’admire beaucoup (même si ça m’a pris du temps), pour son inventivité fascinante et sa façon de moduler les univers pour chaque album.

Je ne l’ai vue qu’une fois en live, c’était bluffant.

Et puis j’avais trouvé ça admirable aussi sa façon d’assurer la promo et les concerts de The Big Machine, malgré le drame de l’été.

Quand j’ai appris que son nouvel album serait la BO du film La Délicatesse de David Foenkinos, j’ai tout de suite pensé que le parallèle des deux histoires avait des similitudes troublantes. Jusqu’au prénom du disparu.

Et puis j’ai lu la « note d’intention » de l’album. Qui évidemment mentionne le parallèle et son aspect troublant.

Au départ, Franky Knight était une sorte de journal intime musical qu’Emilie Simon n’avait pas encore décidé de rendre public. Lorsqu’il la contacte l’hiver dernier pour lui proposer d’écrire la musique de son film, l’adaptation de La Délicatesse qu’il réalise avec son frère Stéphane, David Foenkinos ignore tout des troublants parallèles entre son scénario et certaines chansons déjà en cours d’écriture. Il ne sait pas encore que son histoire – celle du livre et du film – n’a rien d’une fiction pour Emilie. La résonance de cette coïncidence la conduit à accepter d’entrelacer les deux projets.
« David Foenkinos m’a contactée l’hiver dernier. Il voulait que j’écrive la musique de son film. Il m’a écrit une très jolie lettre, que j’ai gardée. J’ai reçu ‘La Délicatesse’ en deux exemplaires : le roman et le scénario. Je les ai lus consciencieusement. J’étais à la fois émue et troublée, à cause des points communs entre cette fiction et ma propre histoire. Ce que racontait David entrait en résonance avec ce que je venais de vivre. Je venais de perdre quelqu’un de très cher. Je me suis rendue sur le tournage pour rencontrer les acteurs, l’équipe, les deux cinéastes, sentir l’ambiance. J’ai alors décidé de participer à l’aventure. Je me retrouvais dans une situation assez unique, au carrefour de deux univers qui se télescopent. De mon côté, j’avais déjà écrit des thèmes en souvenir de ce jeune homme disparu. J’en ai évidemment composé d’autres, en écho aux images des frères Foenkinos, puis finalisé des mélodies, des arrangements. C’était une expérience étrange, à la fois autobiographique et au service d’un film; une musique au croisement de la vie et de l’art».

Alors j’ai plongé dans cet album avec grande attention, pour ne surtout pas l’écouter distraitement. Et l’ai trouvé d’une tristesse magnifique. Mais j’y reviendrai.

Pour l’heure il y a déjà ce clip et cette chanson : Mon chevalier. Qui ensemble plantent de façon poignante le décor, à la fois du film et de l’album.

I wrote some songs, they’re all for you
There’s nothing else that I can do
Too late to pray …

You took my soul away with you
The night you went you gave me yours

Et je regarde pendant des heures tous ces nuages
Mais même là au fond du ciel, je ne te vois pas
Alors je prie, Dieu me pardonne, sans croire en lui
Je prie pour l’homme qui m’aimait tant, que j’aimerais toute ma vie
Mon chevalier

Emilie Simon - Mon chevalier

Emilie Simon - Mon chevalier

Emilie Simon - Mon chevalier

Emilie Simon - Mon chevalier

Emilie Simon - Mon chevalier

» Emilie Simon – Site officiel

2 commentaires

  • qui est Delta Charly Delta cet été?
    je n’ai pas suivi
    j’étais à son tout 1er concert avec son bras robotisé j’avais adorééééé
    une artiste et technicienne !

  • Nous avons, très cher collègue, d’excellents goûts en commun apparemment (Emilie Simon surtout, Coeur de Pirate ensuite…)
    Je découvre et j’apprécie…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *