Les souvenirs – David Foenkinos

Les souvenirs - David Foenkinos

Dans son dernier livre, David Foenkinos mélange souvenirs réels et souvenirs qu’il invente pour les personnes ou personnages qui croisent sa route. Toute la première partie est consacré à ses grands-parents, et notamment à sa relation avec sa grand-mère. Impossible de ne pas être ému(e) en lisant cela, et même s’il est difficile à décrire c’est un livre qui m’a plutôt touchée …

Quelques citations glanées au fil des pages :

La vie est une machine à explorer notre insensibilité. On survit si bien aux morts. C’est toujours étrange de se dire que l’on peut continuer à avancer, même amputés de nos amours. [p 19]

Elle vit à quel point elle n’était plus une mère mais un poids. Est-ce cela la ligne de démarcation de la véritable vieillesse ? Quand on devient un problème ? [p 30]

« On devrait vieillir avec la beauté. Ou plutôt on devrait se soulager de la vieillesse par la beauté. (…) On devrait voir de belles personnes, de beaux paysages, de beaux tableaux. J’ai vu tant d’horreurs dans ma vie. Pourquoi dois-je assister maintenant au spectacle du délabrement des autres ? » [p 49]

J’aime tellement cette capacité des enfants à se protéger du malheur par le fantasme. Après, on ne sait plus très bien comment se protéger, on prend l’eau de toutes parts. [p 142]

C’est la seule vérité que je possède: le matin vient quoi qu’il arrive. [p 153]

Les plus beaux moments d’une vie sont ceux où l’on se fout complètement de ce que l’on mange. [p 154]

5 commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *