Angus Stone à La Cigale

Nous avions laissé Angus Stone après un concert réussi au Point FMR, peu avant la sortie en France de son album, Broken Brights. Et c’est à La Cigale, sold out évidemment, que nous le retrouvions jeudi soir.

  • Date : 24.01.2013

En résumé pour ceux qui étaient au Point FMR : c’était dans la même veine qualitative, mais … en carrément mieux. Parce que La Cigale offrait un cadre bien plus adapté et confortable (ce qu’il manquait nettement au concert précédent) et parce qu’on sentait Angus et ses musiciens mieux rodés.

Le concert a commencé doucement, avec la chanson titre Broken brights avant de nous plonger dans un moment d’une rare beauté : Bella, en guitare et violoncelle. En effet, la norvégienne Katrine Schiott a rejoint le groupe : déjà croisée avec Moddi qui assurait les 1ères parties d’Angus & Julia lors de leurs deux concerts dans cette même salle en 2010, et avait accompagné ensuite le duo lors de leurs cinq Trianon en 2011. Et sa présence familière sublime indéniablement plusieurs chansons, notamment Bellaet Babylon qui déjà belles à la base, avait ce soir là un aura d’autant plus beau.

River love qui avait déjà deux versions (relativement douce sur l’album et rock en live) était jouée ici dans un très bel entre-deux, où l’on a même vu Angus escalader les amplis ! Dès le troisième morceau, ça donne le ton… 😉

Au Point FMR, deux ambiances s’entrelaçaient : la folk que l’on connaît ainsi qu’une facette plus rock dont on avait eu un aperçu avec sa première échappée solo, Lady of the sunshine. A La Cigale, la seconde s’est révélée de façon encore plus marquée, avec la sombre mais surtout Smoking gun où Angus s’est puissement lâché vocalement. De même sur cette version décidément indigeste de Black crow, qui fût à nouveau le bémol du concert.

A mon grand regret, toujours pas de Be what you be dans la setlist, ni de Bird and the buffalo. Mais en revanche Wodden chair fût agréablement soutenue vocalement par Sarah Lane, la gagnante du concours de Discograph.
Une idée qui pouvait se révéler périlleuse et pas vraiment dans le ton du concert, mais Angus l’a présentée simplement par son prénom, sans préciser et c’est passé parfaitement.

Par curiosité j’ai été écouter sa reprise, et si l’on excepte le clip, la version qu’elle proposait est plutôt franchement cool.

Très bon concert donc, confirmant que décidément, l’échappée solo va aussi bien à Angus qu’à Julia. Et c’est toujours un plaisir de les revoir 🙂

Merci à Yak pour la vidéo.


» ww.angusstone.com

2 commentaires

  • Ah finalement ce post a bien eu lieu!

    Donc en fait ce n’était point Sarah Lane mais une dénommée Marion qui a été choisie par Angus (bien que la première nommée ait eu le plus de votes) pour Wooden chair 😉

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *