Georges aux Trois Baudets

Un joli projet à découvrir tout le mois de juillet aux Trois Baudets.

  • Date : Juillet 2013

Georges c’est un trio formé par Loane (dont vous avez forcément déjà entendu la très belle voix), Jérôme Plasseraud et Emmanuel Marée (que vous avez forcément déjà croisés aux côté d’artistes de renom).
A eux trois, ils se lancent dans un projet étonnant: revisiter la chanson française des années 50 et 60.

Revisiter de grands classiques dans l’un des antres mythiques de la chanson française est un exercice qui peut sembler périlleux, mais Georges propose une véritable relecture de ces chansons et rapidement on se laisse surprendre et entraîner dans cette interprétation parallèle. En effet il faut parfois bien plus de quelques secondes pour reconnaître certaines chansons, et l’on voit des visages s’éclairer le long des rangées une fois le titre identifié.

De manière générale, les sonorités sont très teintées d’electro, mais l’ambiance musicale varie selon les chansons passant d’arrangements très fournis (Le tourbillon de la vie, A bicyclette) à des moments plus dépouillés comme La non demande en mariage au début très beau et solennel ou Le bal perdu où la touchante fêlure de la voix de Loane n’en était que plus poignante.

Les relectures les plus surprenantes seront Aline, méconnaissable; La chanson de Prévert façon Phoenix et surtout surtout … cette géniale version de Quand on n’a que l’amour, avec un riff proche de celui de Town called Malice (The Jam). Rien que pour celle-ci il faut aller voir Georges. Une vieille dame devant nous glissera amusée à sa voisine : « Il en prend un coup Brel ! » avant d’applaudir à tout rompre. Nous ne pouvions qu’acquiescer.

Georges est donc l’occasion de redécouvrir de grands classiques mais aussi de découvrir des chansons moins connues de cette époque (Arrête Arrête par exemple – enfin pour notre part!). Surtout que la setlist est susceptible d’évoluer avec les nombreuses représentations. Et pour la jeune génération, ce sera surtout l’occasion de se pencher vraiment sur ces chansons. De redécouvrir les textes, que Loane met vraiment bien en valeur, et cette écriture finement ciselée de l’époque qui ne trouve plus son pareil aujourd’hui.

Georges leur donne un petit coup de lifting, les secoue un peu et leur insuffle une modernité originale. Une bien jolie façon de continuer à faire vivre ces chansons.

A voir tout le mois de juillet aux Trois Baudets.

» Georges sur Facebook
» Pour en savoir plus sur les infos pratiques et résas

D’autres vidéos à voir chez LaBandesonore.com.

2 commentaires

  • De passage à Paris j’ai voulu voir ce spectacle. Passionné de chanson française, je ne pouvais pas manquer ce sspectacle. Quelle déception! 50 petites minutes de chansons ininterrompues. Des arrangements qui ne me convainquent pas. Mais ça, c’est pas grave, et cela m’est arrivé pas mal de fois de ne pas accrocher. C’est la rançon de la découverte, et j’ai toujours un grand respect pour les artistes.un spectacle vivant reste toujours un bon moment quand y a une vie sur la scène. Mais là justement ! On avait juste l’impression que le groupe était là par pur obligations.
    Et le final ? Pas de final! Il y a bien longtemps que je n’avais pas connu cela: pas de rappel malgré lq demande du public. Bref un manque total de respect du public.
    Certes nous n’étions pas nombreux. Mais ce rare public fait l’effort d’aller voir ailleurs que dans la culture standardisée. Ce genre de comportement ne l’encourage pas.

  • Quel dommage que vous ayez eu ce ressenti. Pour avoir vu le concert deux fois j’avoue ne pas trop retrouver ce sentiment dans ce que j’ai vu.
    Peut-être un soir malchanceux … c’était quelle date ?

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *