Citation – Marcel Proust

Les poètes prétendent que nous retrouvons un moment ce que nous avons jadis été en rentrant dans telle maison, dans un tel jardin où nous avons vécu jeunes.
Ce sont là pèlerinages fort hasardeux et à la suite desquels on compte autant de déceptions que de succès.
Les lieux fixes, contemporains d’années différentes, c’est en nous-même qu’il vaut mieux les trouver.

Marcel Proust – Le Côté de Guermantes

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *