Rose en concert au Petit Théâtre de l’Opéra de Bastia

Bastia1

Ouvrir doucement la porte et se calfeutrer dans l’alcôve du fond. Deux enjambées plus en avant, la scène du Petit Théâtre où Rose et ses deux acolytes géniaux, Thomas Semence et Mathieu Coupat viendront s’installer pour un moment que l’on ne sait pas encore comment qualifier…

La petite salle est pleine à craquer, remplie au millimètre d’un mélange de fans et de curieux, en proportions changeantes selon les soirs, tous unis dans la même envie de passer une jolie soirée.
D’emblée l’ambiance extrêmement chaleureuse, pareille proximité étant nettement propice à la complicité. Rose, d’un naturel toujours spontané, s’en amusera dès le départ et dialoguera tout du long avec les gens, rendant ainsi la soirée d’autant plus conviviale.

Les chansons de Rose sont ici présentées dans un écrin acoustique, et si certains les découvrent ce soir, les plus connaisseurs leur trouveront un charme à la fois différent et familier. On se surprend à chantonner un peu tout le temps, et quand 2 ou 3 personnes se lancent dans cette configuration ça prend bien vite une chouette allure de chorale. Et ça donnera lieu à de belles surprises comme Pour être deux et cette participation dingue sur le pont qui a décuplé l’intensité de la chanson.

Et si ce cadre intimiste permet un entrain plus marqué sur bon nombre de titres, il en est de même pour l’émotion qui fut plus que palpable à maintes reprises… Je me manque et J’ai comptèrent parmi les grands beaux moments, de même que De ma fenêtre, jouée avec une guitariste classique rencontrée la veille et Ciao Bella, où les chœurs du public ont toujours un écho particulier.

Pour célébrer cette première série de concerts en Corse, Rose a tenu à chanter une chanson locale, Ricordu et si les premiers soirs la ferveur du public lui a permis d’esquiver un peu certains passages moins simples à prononcer, la version du dernier jour fut superbement interprétée, avec l’aide inattendue de Mathieu Coupat qui s’est pris au jeu des modulations corses avec brio.

Trois concerts à part, où l’on est un peu hors de tout, dans un parallèle bien agréable et en sortant à regret de cette parenthèse en cocon, le qualificatif semble évident : un moment véritablement enchanteur.

Bastia4

Bastia5

Bastia6

Bastia3

Un très grand merci à Noellie d’avoir rendu ma venue possible 😉


► Rose sur Facebook | Twitter | Instagram | Blog officiel | Site officiel

Bonus paysages

Bastia_panorama1
Cliquez pour agrandir

Bastia_panorama2
Cliquez pour agrandir

Bastia2

Un commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *