Bye Bye 2017

Les fins d’années sont toujours sources de bilans.

On se pose un moment, on se remémore, on mesure le chemin parcouru ou les piétinements à bonnes-résolutionner pour le prochain chapitre.

2017 c’était Paris, Hong Kong, Seoul, Cologne, Hambourg, Londres, Manchester, Lyon, Colmar, les Alpes Italiennes, Bastia, Grenoble, La Rochelle, Barcelone, Saint-Malo… un grand Tour au gré des copains, des frangins, des 20 ans des Blondinets, d’histoires de panda, de faufilades en bord de scènes…

2017 c’était les levers aux aurores et les couchers aux poules, les mois de mental d’acier, les quelques heures de 69.7, la stabilisation quasi sans accrocs
Les courses avec les copains, les teams de motivation sportivatoire, le retour en bassin, l’exploration de nouvelles disciplines
La traversée de communales verdoyantes à contre-vent pour rejoindre la mer à coups de pédales
Ce trek incroyable avec la neige d’août, la respiration aux sommets, la liberté au milieu de l’immensité

2017 c’était la noirceur côtoyée de plein coeur, la peur, les mains tendues comme jamais et puis avoir vu le souffle retrouvé, l’horizon recoloré
Les rayons assombris de l’été, la prudence de l’automne, les retrouvailles de l’hiver

2017 c’était de belles rencontres, de celles qu’on rajoute sur les doigts de sa main
L’importance des amis, les rires, les joies partagées, les coups durs épaulés
Les kids qui grandissent, les p’tits nouveaux mignons comme tout,et ce petit bonhomme en particulier

2017, c’était les questions, toujours
Les hauts, les bas, comme souvent
Les avancées, les reculs, sans surprises

2017 n’était pas particulièrement exceptionnelle, ni spécialement bonne ni mauvaise, elle était, elle fut, elle ne sera plus

A nous deux 2018.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *