Archives pour la catégorie 'Citations'

11sept

« On ne se fait plus d’amis après 30 ans »

On ne se fait plus d’amis après trente ans.
Il manque un socle, celui des moments mis au pot commun. L’amitié, c’est le temps partagé. Sur un banc, au cinéma, en se saoulant, en dessaoulant, dans des repas interminables et avec un café bu sur le pouce, lors de conversations qui ne finissent plus et de silences doux comme une caresse.
L’amitié, c’est le silence partagé qui renoue instantanément les fils.
Après trente ans, il faut trouver des interfaces, des intermédiaires, des chemins de connivence qui nous permettent de pallier tout ce qu’on ne saura jamais de l’autre. Il faut gagner ce temps que l’on a plus, se mettre d’accord sur un langage commun.
Après trente ans, ce ne sont que des solitudes qui se rencontrent et qui échangent les trois sous piochés au fond d’une poche.

- Christian Authier - Enterrement de vie de garçon

Une citation trouvée sur le très bon blog de Philippe Dumez, et même si je la trouve très bien écrite, la sentence de fond me laisse partagée.

Ayant presque l'âge énoncé, forcément ça fait s'interroger, et ce d'autant plus que l'amitié est un thème qui me fait pas mal réfléchir ces derniers temps.

C'est vrai que dans les amitiés profondes il y a un vécu, un historique, un "temps partagé"... mais d'une part l'on peut transposer le socle, ainsi des rencontres faites à 30 ans seront peut-être les amis des 40 et de l'autre, tout dépend de comment on estime ce temps partagé.

J'ai un regard biaisé sur la question car un tiers de ma vie a été rythmé par cette notion (empruntée à cet intéressant article qui m'a rappelé pas mal de souvenirs au passage) :

on se fait souvent des amis de "courte durée" dans nos têtes, et jamais de "longue durée" car on sait qu’on devra repartir

Je n'ai jamais eu vraiment de mal à m'attacher au gens.
Mais le montrer, leur dire ou les laisser s'attacher à moi fut toujours une autre paire de manche.
Sans doute aucun pour la raison évoquée ci-dessus.
Pour ne pas laisser trop de traces en partant. Avancée solitaire.

Cela fait quelques temps que j'apprivoise doucement l'ouverture, que j'apprends à compter avec les autres.
Des notions de bases comme faire confiance, se confier sans retenue, lâcher prise.
A presque 30 ans, cela peut paraître un peu bizarre, mais à chacun son cheminement.

Mes amis ne sont pas nombreux, certains sont là depuis longtemps, d'autres moins, mais tous comptent. Peut-être différemment mais tout autant.

M'en faire de nouveau n'est pas un projet en soit, mais j'aime l'idée que cela puisse arriver.
Laisser le fil des ans resserrer des liens ou en nouer d'autres.

(Oui c'est mignon cette chanson de conclusion, merci Le Soldat Rose 2 ;))

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button
31juil

La vie en mieux – Anna Gavalda

Quatrième de couverture (qui pourrait être à elle seule un "morceau choisi")

Deux histoires.
Deux histoires de jeunes gens de notre temps, repus, mais affamés, polis, mais enragés, qui préfèrent encore prendre le risque de se tromper de vie plutôt que de n'en vivre aucune.

Un roman qui se lit en (double) trait, qui regorge de formules bien trouvées, qui fait réfléchir sur les choix de vie... cela faisait un moment que je n'avais eu un tel plaisir à lire un livre d'Anna Gavalda (même en ayant bien aimé Billie).

Morceaux choisis
Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button
28juil

Boyhood

You know how everyone’s always saying "seize the moment" ?
I’m kind of thinking it’s the other way around, you know, like the moment seizes us.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button
24fév

Citation – HF Thiefaine

Dans cette foire aux âmes brisées où le vieux drame humain se joue,
La folie m'a toujours sauvé et m'a empêché d'être fou
Je me regarde au fond des yeux dans le miroir des souvenirs
Si partir c'est mourir un peu j'ai passé ma vie à partir
Je rêve tellement d'avoir été, que je vais finir par tomber
(...)
J'ai broyé mon propre horizon et retourne à mon inconnu

HF Thiefaine - Petit matin, 4.10 heure d'été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button
16jan

Citation – Anne B. Ragde

Elle se mit à rire, mais c'était un rire qui n'allait pas jusqu'à ses yeux.

Anne B. Ragde - Je m'appelle Lotte et j'ai 8 ans [p.41]

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button
08jan

Musique et paroles

La musique et les paroles d'une chanson sont par essence des formes d'expressions concurrentes.

Tandis que les mots s'adressent à l'intellect, au sens, à la logique, au raisonnement, la musique est un langage qui s'adresse d'abord à l'affect, aux sens, à l'émotion, à l'intuition. Elle est un divertissement au sens propre comme au sens figuré: elle nous divertit non seulement de nos tracas quotidiens, mais elle nous écarte aussi, dans la majorité des cas, par son langage propre, de l'accès et de la compréhension des paroles qui peuvent l'accompagner. Langage universel, compris de tous, la musique devient un dérivatif d'autant plus puissant lorsque le chant est dispensé dans une langue étrangère, et que l'on ne peut y accéder spontanément.

L'auditeur se reporte alors "mécaniquement" sur la musique (voire la musicalité du chant), seul langage accessible, qui devient son unique critère d'appréciation. De fait, si la mélodie et le jeu instrumental d'une chanson sont bridés, nous aurons naturellement tendance à nous reporter sur les paroles, pour autant que celles-ci soient clairement compréhensibles.
(...)
Lorsque nous nous laissons emporter par la musique, il y a de grandes chances pour que nous ne nous préoccupions pas, au moins en première instance, des paroles. Dans de très rares cas, le chant et la musique se complètent et se conjuguent en une parfaite harmonie et forment un équilibre tenant de l'alchimie, aucune ne prenant l'ascendant sur l'autre, construisant l'équation magique et si recherchée 1+1+=3 qui fait les succès instantanés et éternels.

Néanmoins, force est de constater que l'on peut très bien se contenter d'un seul des deux langages pour apprécier une chanson, et c'est d'ailleurs ce que font beaucoup de gens, qui écoutent et aiment tel ou tel artiste sans avoir jamais compris, ni cherché à le faire, ce qu'il pouvait bien raconter dans ses textes, privilégiant le langage musical au langage verbal.

Born in the U.S.A., Anatomie d'un mythe de Hugues Barrière [p. 95-97]

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button
03jan

La vie rêvée de Walter Mitty

Beautiful things don't ask for attention.

Life is about courage and going to the unknown.

» Écouter la BO sur Deezer // sur Spotify
Notamment pour les deux titres de Jose Gonzalez et Dirty Paws de Of Monsters and Men.
Mais il y manque Wake up d'Arcade Fire, qui collait parfaitement au moment où on l'entend dans le film.

--

» En savoir plus sur le film

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button
02jan

Citation – Sammy Decoster

Un cauchemar après tout
N'est qu'un rêve avant tout,
Qui tourne mal..

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button
29oct

Le flûtiste invisible – Philippe Labro

Personne n'est capable de prédire pourquoi et comment un instant peut transformer une vie. Il y a une somme incalculable d'imprévisibilités dans une existence et dont les conséquences ne deviennent intelligibles que lorsque l'évènement a eu lieu, parfois bien longtemps après. [p13]

La mémoire c'est la faculté grâce à laquelle les êtres humains interprètent l'expérience. Se souvenir, c'est réinterpréter. - James Carroll [p41]

Les amours inaccomplis sont parfois plus mémorables que ceux aux gestes achevés. [p123]

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button
24août

Citation – Marcel Proust

Les poètes prétendent que nous retrouvons un moment ce que nous avons jadis été en rentrant dans telle maison, dans un tel jardin où nous avons vécu jeunes.
Ce sont là pèlerinages fort hasardeux et à la suite desquels on compte autant de déceptions que de succès.
Les lieux fixes, contemporains d’années différentes, c’est en nous-même qu’il vaut mieux les trouver.

Marcel Proust - Le Côté de Guermantes

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

Le Palindrome.net || Contact