• bense_troisbaudets_creation2015
    Bensé chante l’amour (et la haine) aux Trois Baudets
  • Pomme_Jsuispasdupe
    Pomme – J’suis pas dupe
  • EmilieNicolas_Pstereo
    Emilie Nicolas – Pstereo
  • Rose_PinkLady
    Rose – Pink Lady
  • 26juil

    Amy. Amy Winehouse.

    Avoir vu Amy laisse un sentiment mitigé.

    C'est indéniablement passionnant de voir des images de studio où Amy apparaît bluffante, de suivre le contexte d'écriture de chansons devenues incontournables, d'avoir accès à de nombreuses archives personnelles, mais finalement sur deux heures de film la proportion accordée à la musique est assez faible. Mais bon, le propos étant plus global, on pourra comprendre que l'accent ait été mis sur le reste.

    En revanche, le choix d'afficher bien trop souvent des images extrêmement peu flatteuses, de l'artiste est particulièrement dérangeant. Les paparazzis sont mis en cause à de nombreuses reprises mais afficher ainsi leurs photos aussi longuement nous fait participer à ce voyeurisme et installe un sacré malaise. Alors oui l'histoire est vraiment dure, de tous points de vue, et même s'il ne s'agissait pas ici de l'atténuer, je reste persuadée qu'il était possible, tout en gardant le même propos, d'agencer cela de façon à ce qu'on ne sorte pas avec une image aussi moche (au sens imagerie du terme) de l'artiste.

    On pourra arguer tout ce qu'on veut, et le parti pris était visiblement délibéré mais franchement à la fin on n'a qu'une envie: aller voir de belles images d'Amy.

    A qui l'on a d'ailleurs aussi envie de rendre son nom de famille pour estomper en quelque sorte cette désagréable impression dérangeante au visionnage.

    Ainsi donc, en sortant d'Amy, l'on se replongera, bouleversés, avec un regard et une oreille encore plus admiratifs dans la discographie et les vidéos d'Amy Winehouse.

    ---
    » Amy - AlloCine

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    21juil

    Take it App: des polas gratuits via vos iPhones

    Oui alors autant prévenir direct : cet article s'adresse aux possesseurs d'iPhone.

    takeit_app

    Take it, c'est une application qui vous permet de faire imprimer gratuitement 5 photos en format Polaroïd tous les mois. Et c'est vraiment gratuit, pas de mauvaise surprise de frais de port, ni rien.
    L'astuce résidant que le 6ème pola que vous recevez est dédié à un annonceur (ici en l'occurrence, la Gaîté Lyrique, mais j'ai également vu passer le BHV, Nike...).

    La version gratuite est limitée à 5 polas par mois (ce qui est déjà bien cool, et j'aime bien l'idée de choisir 5 clichés illustrant le mois écoulé - même si évidemment on peut choisir n’importe quelle photo présente dans son téléphone), mais il y a possibilité de gagner plus de tirages : en partageant avec ses amis, lors d'occasions spéciales comme il y a peu la Fête des Pères ...

    Ainsi qu'également la possibilité d'acheter des tirages si vous en voulez plus.

    Une appli plutôt cool donc, dont on aurait tort de se priver !

    ---
    » Télécharger Take it
    » En savoir plus
    » Take it sur Facebook

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    21juil

    Kambuza – Elle aime les tempêtes

    Certains connaisseurs auront déjà croisé la route de Kambuza il y a quelques années, à travers les chansons de l'EP au titre génial "De combien de vies sommes nous capables ?".

    Aujourd'hui, table rase sur le passé, Kambuza présente "Elle aime les tempêtes", extrait d'un EP à venir par la suite.

    Il n'y a rien de facile à tenir à toi ouvre la chanson, et rien qu'avec ces quelques mots on sent que la plume de Kambuza a un truc qui va toucher, soutenue par cette voix qui rappelle Raphael ou Saez dans l'interprétation à fleur de peau.

    Il y a aussi quelque chose de rassurant dans cette voix, qui contraste avec la froideur des images du clip. Tout comme les cordes (mandoline ?) contrastent avec les sons electro. On sent qu'on est à la croisée des genres, on ne sait pas trop où ça va mener, mais c'est très intriguant ...

    ---
    » Kambuza sur Facebook
    » Site officiel

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    21juil

    Bensé chante l’amour (et la haine) aux Trois Baudets

    Bensé chante l'amour (et la haine) aux Trois Baudets

    • Date : Jusqu'au 24 juillet 2015
    • Lieu : Les Trois Baudets

    Après Georges & Garçons, les Trois Baudets ont fait appel à Bensé cette année pour leur création du mois de juillet.

    « La haine n’est pas le contraire de l’amour, c’en est l’envers. » Balzac illustre en 11 mots la beauté et la pureté de la haine engendrée par l’amour déçu.
    Bensé redonne ses lettres de noblesse à ce (re)sentiment, au fil d’une quinzaine de chansons de maîtres qui ont foulé les planches des Trois Baudets époque Canetti (1947-67).

    Il y a des chansons qu'on ne prend pas la peine de découvrir pour des raisons somme toute assez idiotes comme par exemple parce que leurs interprètes ou leurs arrangements nous semblent démodés, par flemme, ou par découragement face un répertoire que l'on sait de qualité mais tellement vaste qu'il est difficile de savoir par où commencer. Et l'on passe bêtement à côté de textes magnifiques...

    C'est une réflexion qui vient à l'esprit à plusieurs reprises en écoutant Bensé aux Trois Baudets dans le cadre de cette création d'été. Si le terrain semble familier de prime abord lorsque l'on reconnaît les musiciens qui entourent Bensé (Jil (Is Lucky), Antoine Kerninon & Steffen Charron), lui apparaît bien vite complètement transfiguré. Chansonnier habité, il livre une interprétation entière, à la fois énergique et à fleur de peau et l'on vit littéralement les textes avec lui.

    Les arrangements sont très rock, à en faire trembler parfois les murs de cette salle plus habituée à la chanson française traditionnelle, mais ce n'est jamais trop, ils accompagnent la force des mots en leur insufflant non pas un nouveau souffle mais un souffle plus long, donnant à leur sens un écho complet.

    On se prend quelques claques au cours du concert, de vraies, de celles qui vous scotchent au siège, et la plus magistrale est sans nul doute "Les bleus" chantée à l'origine par Régine. Si vous ne la connaissez pas, attendez encore un peu de la découvrir avec Bensé, car son interprétation laisse littéralement pantelant. Citons également l'intensité de Mathilde, l'excellent passage instrumental toutes batteries dehors de Je bois et l'étonnamment mélancolique Dommage que tu sois mort.

    En ressortant, on se dit qu'à l'époque il y avait de sacrés auteurs et que ces chansons n'ont pas pris une ride.

    En résumé, si vous aimez la chanson française, courrez-y.
    Si vous suivez le travail de Bensé, courrez-y pour le découvrir ainsi.
    Si vous ne connaissez pas Bensé, courrez-y pour la qualité intrinsèque du concert.
    Pour tout un tas de raisons diverses, comme le fait que la salle soit climatisée par exemple, courrez-y.
    Parce qu'il reste 4 représentations, courrez-y. Vraiment.

    ---
    Pour faire durer le spectacle

    ► Hexagone le Mag a fait un chouette compte-rendu, avec 3 vidéos : Vu de l'extérieur / A mourir pour mourir / Mathilde
    ► Pour (re)découvrir les chansons originales, une playlist à écouter sur Deezer ou Spotify

    ---
    » Facebook
    » Site officiel

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    01juil

    Pomme – J’suis pas dupe

    Quand on découvre un artiste sur scène, et que les premiers extraits à écouter en dehors sont des maquettes guitare/voix, il y a toujours cette petite interrogation quant au rendu studio qui en découlera.

    Aujourd'hui l'on découvre le premier extrait de l'EP à venir de Pomme : J'suis pas dupe. Et la surprise réside surtout dans la joliesse décuplée de la version studio : l'univers qui se dessinait sur scène est parfaitement restitué et les chœurs additionnels sont superbes.

    Plongeon délicat dans un cocon folk à l'imagerie champêtre comme en témoigne cette vidéo illustrant la chanson :

    ---
    » Télécharger la maquette de "J'suis pas dupe"
    » Pomme sur Facebook

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    30juin

    Fnac Live 2015: le programme !

    Amis parisiens, bloquez vos soirées du 15 au 18 juillet : le festival Fnac Live est de retour !

    Ce qu'il ne faut absolument pas rater :
    - la soirée spéciale Because Music, avec notamment Christine and the Queens qui participe pour la 3ème fois au Festival
    - les concerts au Salon qui sont toujours des moments d'exception (mais il faut réserver en amont par contre)
    - l'enchaînement du samedi Izia / The Avener / Mika car ça promet d'être fort en énergie live

    Programme détaillé

    Mercredi 15
    Arkadin
    Oscar and the Wolf
    Curtis Harding
    Ibeyi
    Brigitte
    Rone

    Jeudi 16
    Minuit
    Django Django
    Selah Sue
    Christine and the Queens
    Benjamin Biolay (salon)

    Vendredi 17
    Fuzeta
    Jeanne Added
    Baxter Dury
    Dominique A
    The Shoes
    Super discount 3
    Ala.Ni (salon)
    Piers Faccini & Vincent Segal (salon)

    Samedi 18
    Sianna
    Nekfeu
    Songhoy Blues
    Izia
    The Avener
    Mika
    Mokaiesh & Mirabassi (salon)
    Pierre Lapointe (salon)

    ----
    Fnac Live Festival
    Du 15 au 18 juillet
    Parvis de l'Hôtel de Ville

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    28juin

    Laurent Lamarca en concert au Bois Dormoy

    Laurent Lamarca en concert au Bois Dormoy

    • Date : 27 juin 2015
    • Lieu : Jardin du Bois Dormoy

    Pour soutenir le jardin partagé "Le Bois Dormoy" menacé de fermeture, Laurent Lamarca & ses acolytes ont joué cet après-midi dans celui-ci. Un chouette moment dans un lieu à part :

    Filmage iPhonesque

    BoisDormoy_1
    BoisDormoy_2
    BoisDormoy_3
    BoisDormoy_4

    ---
    » Laurent Lamarca sur Facebook
    » Jardin du Bois Dormoy / Cité La Chapelle / 75018 Paris

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    20juin

    Benjamin Clementine – London

    Il y a un magnétisme de base qui émane de Benjamin Clementine.... mais alors filmé sur le toit du Printemps, par Colin Solal Cardo de La Blogothèque, avec tout Paris sous ses pieds, c'est d'autant plus saisissant...

    London London London is calling you
    What are you waiting for, what you searching for?
    London London London is all in you
    Why are you denying the truth

    BenjaminClementine_London_2

    BenjaminClementine_London

    ---
    » Site officiel

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    20juin

    Rose revisite la recette du cocktail « Pink Lady » à La Cigale

    Rose revisite la recette du cocktail

    • Date : 15 juin 2015
    • Lieu : La Cigale

    "Pink Lady est un cocktail", au sens propre comme au sens figuré lorsque Rose décrit son nouvel album. Sur scène, la recette est à nouveau revisitée, et sa dégustation est un régal :

    Le goût des retrouvailles tout d'abord, celles d'une artiste avec son public, dont l'impatience et la joie emplissent la salle d'une aura bienveillante.

    Celui de la découverte également : de ce nouvel album en live, de la direction résolument rock prises sur de nombreux titres, tout en usant d'un habile dosage pour glisser quelques moments intimistes.

    Passées ces premières émotions, c'est la jolie présentation qui retient l'attention, ce décor fait de néons lumineux qui encadre ce verre à quatre pieds à l'harmonie et l'équilibre parfaits : autour de Rose, on retrouve Jérôme Plasseraud, Matthieu Coupat et Matthieu Gayout mais également Pierre Jaconelli, réalisateur de l'album.

    Un zeste d'humour en liant, l'artiste n'ayant pas abandonné ces transitions inattendues dont elle a le secret et qui font également tout son charme.

    Des ingrédients inédits, qui feront de cette soirée une date unique : You've got a friend reprise en trio avec David Zincke & Medi, rappelant les influences folk & blues de Rose ; et la jolie surprise de la présence de Dominique Dalcan pour chanter Pour être deux, ce qui insufflera à la chanson une sensibilité différente et l'ad lib final prendra littéralement aux tripes faisant de ce moment l'un des plus beaux du concert.

    Quelques saveurs surprenantes, de celles qui vous scotchent au siège et/ou vous font lever direct comme cette sublime version de L'acide à l'envolée pianistique dingue ou Séparément où Rose montrera que la guitare électrique lui sied à merveille et soulèvera la salle dans un final époustouflant où tout le monde chantera d'une même voix.

    Un cocktail que l'on déguste avec plaisir, qui laisse une sensation grisante et surtout l'envie d'en reprendre un immédiatement ;)

    ---
    » Facebook
    » Site officiel
    » Ciao Bella

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    16juin

    Emilie Nicolas – Pstereo

    Une plongée poétique dans des paysages écossais sur fond de chanson au refrain dingue...

    Cette sublime vidéo est réalisée par Emile Rafael, dont je découvre le travail et vais sûrement passer la soirée à éplucher son site de fond en comble...

    Emilie Nicolas quant à elle est norvégienne, et l'on apprend ici que cette chanson est une reprise à sa façon, et adaptée en anglais, d'une chanson des DumDum Boys.

    ---
    » Emilie Nicolas sur Facebook

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button

    Le Palindrome.net || Contact