• Rose_JLM
    Rose & Jean-Louis Murat – Pour être deux (studio)
  • boucle_ete
    La boucle de l’été : Vianney, Joyce Jonathan, Rose, Margaux Avril, Auden
  • Vianney_foin
    Vianney : Paris-Berlin à vélo
  • juliendore_theend_LOVE
    Julien Doré – LØVE, The End
  • 31août

    Rose & Jean-Louis Murat – Pour être deux (studio)

    Rose_PourEtreDeux_800

    J'fais jamais assez de place pour les douleurs d'en face
    J'les laisse s'emmêler, sans même m'en mêler
    J'ai pas dans les yeux, le compas pour être deux
    Pour être deux

    La première fois que j'ai entendu cette chanson, je me souviens avoir répondu à son auteur "M'envoyer ça à écouter discrètement en open space, c'est quand même placer la barre assez haut sur l'échelle du challenge de l'impassibilité".

    La suite de ma réponse parlait d'une impression de cocon mais avec une tension palpable indescriptible, comme si une douleur nostalgique & lancinante en toile de fond - textuelle - menait vers une ouverture lumineuse, délicate et aérienne - musicale.

    J'avais conclu avec sobriété, mais avec tout de même pas mal de "très très" et de "vraiment vraiment" associés à l'adjectif beau.

    C'était le 24 juin 2014, et à l'époque, Jean-Louis Murat n'avait pas encore insufflé cette émotion si particulière à la chanson.

    Cinq mois plus, le 24 novembre 2014 - on notera la récurrence du 24 dans l'histoire -, j'ai eu la chance de faire partie des quelques personnes à voir ce duo naître au sens propre du terme dans sa version finale. Une journée en studio à me faire toute petite - je vous laisse imaginer le challenge -, pour glaner quelques images.

    Ces images, les voici.

    Si tant est qu'on m'aime sitôt l'on me gêne
    J'ai le blues en peine, j'ai mal en tandem

    Ce sera la dernière vidéo de la série du making-of studio de "Pink Lady" et j'ai une affection particulière pour celle-ci, en plus des raisons sus-mentionnées, parce qu'après être resté en stand-by de longs mois, le montage final fut le fruit d'une nuit blanche estivale aux jolies (re)trouvailles de dernière minute parmi les rushes. #4min24

    Ainsi se termine le chapitre des making-of studio, mais le lancement de ce duo en second single en ouvre un autre pour ce bel album qu'est "Pink Lady" à qui l'on (re)souhaite une longue et bonne route.

    ---
    » Facebook
    » Site officiel
    » Ciao Bella

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    25août

    La boucle de l’été : Vianney, Joyce Jonathan, Rose, Margaux Avril, Auden

    Offensive amicale lancée par Vianney en reprenant Joyce Jonathan en compagnie d'Anne Sila.
    Coup prolongé par Rose qui s'essaye avec humour au débit de Joyce Jonathan.
    Renvoi de balle par Joyce Jonathan à Rose avec Margaux Avril à ses côtés.
    Rééquilibrage du terrain par Rose qui réintroduit Vianney en le reprenant, invitant Auden au passage.

    Jusqu'où ira le match la boucle de l'été, telle est la question !
    #suspense #sagadelete #pingpong

    Vianney & Anne Sila - Pas besoin de toi (Joyce Jonathan)


    » Réaction de Joyce Jonathan

    Rose - Je ne sais pas (Joyce Jonathan)


    » Réaction de Joyce Jonathan

    Joyce Jonathan & Margaux Avril - La Liste (Rose)


    » Réaction de Rose

    Auden & Rose - Je te déteste (Vianney)


    » Réaction de Vianney

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    24août

    Échappée pyrénéenne

    Se planifier une échappée montagnarde comme les année précédentes (cf ici ou . Se dire qu'on peut tenter le niveau supérieur puisque l'année écoulée fut plutôt sportive. Réaliser assez vite que si l'on peut tenir la durée et le dénivelé, tenir le rythme est une autre affaire. Oublier la règle de base de protéger ses pieds le premier jour. Revenir avec des ampoules déjà percées. Remarcher tout de même. Serrer les dents. Revenir chaque soir avec des plaies de plus en plus infectées malgré compeed, pansements, elasto, et enrubannages complets. Tomber en descente, s'érafler un peu partout. Superficiellement, mais pile le jour de la nuit en refuge. En Espagne. Soins sommaires. Hématomes en vue. Mais quand la nuit tombe sur cet endroit perdu des montagnes espagnoles où rien ne capte, se dire que malgré le fait que tout ton corps te brûle, tu es bien. Déconnexion absolue. Recentrage sur l'essentiel. Serrer à nouveau les dents pour rentrer en France. Dévalisage pharmaceutique. Dernier jour. "Seulement" 1200m de dénivelé positif au programme. Impossible de faire un pas. Chauffer les blessures, passer le cap où la douleur s'apprivoise. Dernier sommet, dernière descente. Reposer pour de bon ses chaussures de marche. Moment debrief. Le guide qui glisse "pour tenir pareille semaine avec les pieds dans cet état, fallait un sacré mental...". Le prendre comme une victoire. Et constater que même en repartant avec l'impossibilité claire et nette du port de tout type de chaussures pour un moment, tout ce qui je retiens de cette semaine hors de tout, c'est justement ce côté hors de tout. L'espace. L'immensité calme. Sacré bol d'air.

    Pyrennes_1

    Pyrennes_4
    » LIRE LA SUITE »

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    15août

    Vianney : Paris-Berlin à vélo

    Pour fêter la sortie de son album en Allemagne, Vianney s'est lancé dans un périple à vélo depuis Paris en direction de Berlin.

    Vianney_depart Vianney_foin

    Familier des voyages en vélo, il a relaté plus d'une fois avoir fait Paris-Stockholm il y a quelques années, sur un destrier surnommé Babette, vélo vintage que l'on découvre dans le clip de Veronica.

    C'est ce même vélo qu'il a enfourché le 9 août pour parcourir les quelques 1100 kilomètres à avaler pour atteindre Berlin et clairement à suivre ses aventures chaque jour sur Periscope (@VianneyMusique), on a l'impression de vivre le clip !

    Tous les jours, Vianney s'octroie une petite pause en compagnie des internautes pour faire un point kilométrique et raconter les anecdotes de la journée. Hier en direct d'une petite bourgade allemande, au kilomètre 650, Vianney confiait que ce voyage était motivé par deux choses : vouloir mériter cette chance pour lui qu'est la sortie de son album en Allemagne, et que pour s'y sentir chez lui il fallait qu'il mérite physiquement d'être dans ce pays; et puis comme pour son précédent voyage, l'amour de la solitude et des rencontres au gré de la route.

    Vianney_Periscope

    L'arrivée à Berlin est prévue le 18 août, et Vianney a glissé qu'il essaierait de viser 18h pour finir le voyage en beauté devant l'immeuble d'Universal Music Germany ...

    ► Pour suivre la fin du voyage, rendez-vous sur Periscope sur le compte de Vianney !

    Vianney2
    » LIRE LA SUITE »

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    14août

    Julien Doré – LØVE, The End

    Après presque deux ans sur les routes, une dernière date indoor au Zénith de Paris en avril dernier, le LØVE TOUR de Julien Doré s'est achevé pour de bon à Marseille il y a quelques jours...

    Pour refermer ce beau chapitre, une vidéo vient d'être publiée et elle est absolument parfaite.

    En 2min41 on a tout : sourires, esprit d'équipe, public, live, émotion ... sur l'instrumental de Corbeau Blanc.

    Ce soir je vous quitte ...

    Magnifique clap de fin.

    #LØVE

    À tous ceux qui ont écouté ces chansons,
    pour tous les messages reçus et les marques de soutien,
    et tout simplement à ceux que mes mots ont pu toucher à un moment ou un autre.
    A tous ceux grâce à qui tout cela a été possible.
    À ce million d'âmes venues nous voir sur les 170 dates de concerts.
    LØVE s'envole, loin d'être seul, mais bel et bien avec vous.
    Merci.
    Julien

    ---
    » www.juliendoreofficiel.com

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    26juil

    Amy. Amy Winehouse.

    Avoir vu Amy laisse un sentiment mitigé.

    C'est indéniablement passionnant de voir des images de studio où Amy apparaît bluffante, de suivre le contexte d'écriture de chansons devenues incontournables, d'avoir accès à de nombreuses archives personnelles, mais finalement sur deux heures de film la proportion accordée à la musique est assez faible. Mais bon, le propos étant plus global, on pourra comprendre que l'accent ait été mis sur le reste.

    En revanche, le choix d'afficher bien trop souvent des images extrêmement peu flatteuses, de l'artiste est particulièrement dérangeant. Les paparazzis sont mis en cause à de nombreuses reprises mais afficher ainsi leurs photos aussi longuement nous fait participer à ce voyeurisme et installe un sacré malaise. Alors oui l'histoire est vraiment dure, de tous points de vue, et même s'il ne s'agissait pas ici de l'atténuer, je reste persuadée qu'il était possible, tout en gardant le même propos, d'agencer cela de façon à ce qu'on ne sorte pas avec une image aussi moche (au sens imagerie du terme) de l'artiste.

    On pourra arguer tout ce qu'on veut, et le parti pris était visiblement délibéré mais franchement à la fin on n'a qu'une envie: aller voir de belles images d'Amy.

    A qui l'on a d'ailleurs aussi envie de rendre son nom de famille pour estomper en quelque sorte cette désagréable impression dérangeante au visionnage.

    Ainsi donc, en sortant d'Amy, l'on se replongera, bouleversés, avec un regard et une oreille encore plus admiratifs dans la discographie et les vidéos d'Amy Winehouse.

    ---
    » Amy - AlloCine

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    21juil

    Take it App: des polas gratuits via vos iPhones

    Oui alors autant prévenir direct : cet article s'adresse aux possesseurs d'iPhone avec dernière version iOS.

    takeit_app

    Take it, c'est une application qui vous permet de faire imprimer gratuitement 5 photos en format Polaroïd tous les mois. Et c'est vraiment gratuit, pas de mauvaise surprise de frais de port, ni rien.
    L'astuce résidant que le 6ème pola que vous recevez est dédié à un annonceur (ici en l'occurrence, la Gaîté Lyrique, mais j'ai également vu passer le BHV, Nike...).

    La version gratuite est limitée à 5 polas par mois (ce qui est déjà bien cool, et j'aime bien l'idée de choisir 5 clichés illustrant le mois écoulé - même si évidemment on peut choisir n’importe quelle photo présente dans son téléphone), mais il y a possibilité de gagner plus de tirages : en partageant avec ses amis, lors d'occasions spéciales comme il y a peu la Fête des Pères ...

    Ainsi qu'également la possibilité d'acheter des tirages si vous en voulez plus.

    Une appli plutôt cool donc, dont on aurait tort de se priver !

    ---
    » Télécharger Take it
    » En savoir plus
    » Take it sur Facebook

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    21juil

    Kambuza – Elle aime les tempêtes

    Certains connaisseurs auront déjà croisé la route de Kambuza il y a quelques années, à travers les chansons de l'EP au titre génial "De combien de vies sommes nous capables ?".

    Aujourd'hui, table rase sur le passé, Kambuza présente "Elle aime les tempêtes", extrait d'un EP à venir par la suite.

    Il n'y a rien de facile à tenir à toi ouvre la chanson, et rien qu'avec ces quelques mots on sent que la plume de Kambuza a un truc qui va toucher, soutenue par cette voix qui rappelle Raphael ou Saez dans l'interprétation à fleur de peau.

    Il y a aussi quelque chose de rassurant dans cette voix, qui contraste avec la froideur des images du clip. Tout comme les cordes (mandoline ?) contrastent avec les sons electro. On sent qu'on est à la croisée des genres, on ne sait pas trop où ça va mener, mais c'est très intriguant ...

    ---
    » Kambuza sur Facebook
    » Site officiel

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    21juil

    Bensé chante l’amour (et la haine) aux Trois Baudets

    Bensé chante l'amour (et la haine) aux Trois Baudets

    • Date : Jusqu'au 24 juillet 2015
    • Lieu : Les Trois Baudets

    Après Georges & Garçons, les Trois Baudets ont fait appel à Bensé cette année pour leur création du mois de juillet.

    « La haine n’est pas le contraire de l’amour, c’en est l’envers. » Balzac illustre en 11 mots la beauté et la pureté de la haine engendrée par l’amour déçu.
    Bensé redonne ses lettres de noblesse à ce (re)sentiment, au fil d’une quinzaine de chansons de maîtres qui ont foulé les planches des Trois Baudets époque Canetti (1947-67).

    Il y a des chansons qu'on ne prend pas la peine de découvrir pour des raisons somme toute assez idiotes comme par exemple parce que leurs interprètes ou leurs arrangements nous semblent démodés, par flemme, ou par découragement face un répertoire que l'on sait de qualité mais tellement vaste qu'il est difficile de savoir par où commencer. Et l'on passe bêtement à côté de textes magnifiques...

    C'est une réflexion qui vient à l'esprit à plusieurs reprises en écoutant Bensé aux Trois Baudets dans le cadre de cette création d'été. Si le terrain semble familier de prime abord lorsque l'on reconnaît les musiciens qui entourent Bensé (Jil (Is Lucky), Antoine Kerninon & Steffen Charron), lui apparaît bien vite complètement transfiguré. Chansonnier habité, il livre une interprétation entière, à la fois énergique et à fleur de peau et l'on vit littéralement les textes avec lui.

    Les arrangements sont très rock, à en faire trembler parfois les murs de cette salle plus habituée à la chanson française traditionnelle, mais ce n'est jamais trop, ils accompagnent la force des mots en leur insufflant non pas un nouveau souffle mais un souffle plus long, donnant à leur sens un écho complet.

    On se prend quelques claques au cours du concert, de vraies, de celles qui vous scotchent au siège, et la plus magistrale est sans nul doute "Les bleus" chantée à l'origine par Régine. Si vous ne la connaissez pas, attendez encore un peu de la découvrir avec Bensé, car son interprétation laisse littéralement pantelant. Citons également l'intensité de Mathilde, l'excellent passage instrumental toutes batteries dehors de Je bois et l'étonnamment mélancolique Dommage que tu sois mort.

    En ressortant, on se dit qu'à l'époque il y avait de sacrés auteurs et que ces chansons n'ont pas pris une ride.

    En résumé, si vous aimez la chanson française, courrez-y.
    Si vous suivez le travail de Bensé, courrez-y pour le découvrir ainsi.
    Si vous ne connaissez pas Bensé, courrez-y pour la qualité intrinsèque du concert.
    Pour tout un tas de raisons diverses, comme le fait que la salle soit climatisée par exemple, courrez-y.
    Parce qu'il reste 4 représentations, courrez-y. Vraiment.

    ---
    Pour faire durer le spectacle

    ► Hexagone le Mag a fait un chouette compte-rendu, avec 3 vidéos : Vu de l'extérieur / A mourir pour mourir / Mathilde
    ► Pour (re)découvrir les chansons originales, une playlist à écouter sur Deezer ou Spotify

    ---
    » Facebook
    » Site officiel

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    01juil

    Pomme – J’suis pas dupe

    Quand on découvre un artiste sur scène, et que les premiers extraits à écouter en dehors sont des maquettes guitare/voix, il y a toujours cette petite interrogation quant au rendu studio qui en découlera.

    Aujourd'hui l'on découvre le premier extrait de l'EP à venir de Pomme : J'suis pas dupe. Et la surprise réside surtout dans la joliesse décuplée de la version studio : l'univers qui se dessinait sur scène est parfaitement restitué et les chœurs additionnels sont superbes.

    Plongeon délicat dans un cocon folk à l'imagerie champêtre comme en témoigne cette vidéo illustrant la chanson :

    ---
    » Télécharger la maquette de "J'suis pas dupe"
    » Pomme sur Facebook

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button

    Le Palindrome.net || Contact