• Rose_JecompteStudio
    Rose – Je compte (studio)
  • vianney_cafedeladanse
    Vianney au Café de la Danse
  • DominiqueA_AuRevoirMonAmourClip
    Dominique A – Au revoir mon amour
  • mamfredos_sprezzatura
    Mamfredos – Sprezzatura
  • 25mar

    I’m from Barcelona – Violins

    Chanson cheerful imparable.
    Parce qu'I'm from Barcelona.
    Parce que ces séries de claps.
    Parce que le clip est simple, amusant et bien foutu.
    Parce que we all need violins.

    ---

    » www.imfrombarcelona.com

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    24mar

    Dotan – Home

    What if home is not a place ?
    What if home is not there to be found ?
    What if home is a soul that is haunting you ?
    Home... keep running till you're there...

    Quelques mots qui introduisent joliment le beau clip de Home de Dotan, un artiste néerlandais dont le nouvel album 7 layers est sorti l'an denrier, mais malheureusement pas dans nos contrées.

    The sound of the wind is whispering in your ear.
    Can you feel it coming back?
    Through the warmth, through the cold, keep running 'til we're there.
    We're coming home now, we're coming home now

    Avis aux parisiens: il sera demain soir (mercredi 25 mars) en concert à La Boule Noire ;)

    ---
    » www.dotanmusic.com

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    24mar

    Rose – Je compte (studio)

    Ça y est, depuis quelques jours le lancement du quatrième album de Rose se concrétise !

    Le premier extrait vient d'être dévoilé : la chanson s'intitule Je compte, et l'on y retrouve évidemment la jolie plume de Rose mais aussi les notes d'Auden.

    L’association des deux est comme qui dirait fort réussie :

    Je compte à rebours,
    A l'envers mon amour,
    Je compte sur toi
    C'est plus fort que moi

    Un nouveau chapitre un peu particulier pour moi (mais finalement, tous les chapitres Rose finissent par l'être d'une manière ou d'une autre) : l'expérience du film de tournée homemade a mené à celle du filmage en studio.

    Sans grande pression, le pitch de départ étant "ce sera toujours mieux que rien", mais avec tout de même celle de faire de ce "mieux par défaut" un truc un peu cool.

    Au bout du compte, une flopée d'images résulte de tout ça et on en a mis, je pense, un bel aperçu dans cette première vidéo. "On" parce que c'est un travail à quatre mains avec l'artiste #grossepressionenfait

    La suite arrivera par petits bouts, pour patienter jusqu'à la sortie de l'album ;)

    J'en profite pour glisser au passage un grand Merci à mes camarades de La Bande Sonore pour le prêt de matos complémentaire, à Rod pour ses précieux conseils, à Yak pour son regard avisé & ses coups de mains bien utiles, à Geri pour ses astuces colorimétriques. Et à Rose encore et toujours, pour sa confiance & so much more.

    ---
    » Facebook
    » Site officiel
    » Ciao Bella

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    09mar

    Si on m’avait dit un jour…

    ... que je ferais un semi-marathon, clairement j'aurais ri.

    Le footing ça a toujours ma bête noire. L'enfer de mes années collège/lycée.
    Et pourtant là un dimanche de mars 2015, je viens officiellement d'accomplir un semi-marathon.

    semiparis2015

    2 heures 28 minutes et 52 secondes pour 21,1 kilomètres.

    Il y a 1 an tout dans cette phrase m'aurait semblé fou. Le kilométrage et le temps de course.
    Le mystère des déclics de la vie. Non pas que cela ait été un but en soit pour moi d'arriver à courir au-delà des 9 minutes qui furent mon maximum pendant 28 ans, mais tout de même c'est une sacrée victoire.

    Ce n'était pas la première fois que je faisais cette distance, j'avais même eu l'idée saugrenue de le faire le week-end dernier, sans le préméditer, sans préparation donc et surtout sans ravitaillement d'aucune sorte. (Aka le truc déconseillé par excellence)

    Mais c'est très différent de courir pour soi et de courir de façon encadrée. Dans les courses, il y a cette histoire de sas, d'horaires, de parcours imposé. La liberté qui fait le charme des footings solitaires n'est plus là, c'est une performance à accomplir.

    2h28 c'est mon meilleur temps sur cette distance, et pourtant je m'étais arrêtée dans un café pour soulager ma vessie (détail palpitant mais tout de même, essayez de courir avec des restes d'ampoules, des courbatures ET une envie pressante : j'ai tenu 3 kilomètres avant de décider de remédier à l'un des maux).

    Je n'avais pas d'objectif de temps, juste celui de faire cette distance officiellement.
    C'est chose faite. Et j'avoue en être fière.

    semiparis2015_2

    Spéciale dédicace à la DreamTeam du lycée qui ont connu mes débuts niveau zéro au footing et avec qui je peux enfin courir aujourd'hui ;)

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    07mar

    Aprem’ Canaricar #jetestecanaricar

    Un après-midi tourisme entre bloggeurs pour tester Canaricar, un nouveau concept de visites guidées de Paris dans un véhicule atypique.

    Et plutôt que de longs discours, résumé du moment en images :

    Merci Multimediaxe pour l'invitation !

    --
    » www.canaricar.com

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    24fév

    The Broken Circle Breakdown Bluegrass Band au Trianon

    The Broken Breakdown Circle Bluegrass Band au Trianon

    Le parfait dosage du bien, du beau, du dansant et - plus inattendu - du drôle. Avec une ambiance dingue qui plus est.

    • Date : 20 février 2015
    • Lieu : Trianon

    The Broken Circle Breakdownc'est un film magnifique, paru en France sous le nom d'Alabama Monroe. Le bluegrass y est un personnage à part entière et ainsi s'est formé autour du film The Broken Circle Breakdown Bluegrass Band. A l'annonce de leur tournée européenne, et d'un passage parisien, les places sont littéralement parties en quelques heures. Le Café de la Danse initialement annoncé s'est transformé en Trianon, une Cigale s'est rajoutée pour avril, complète également en quelques heures, ce qui mènera le groupe à l'Olympia cet automne.

    Un engouement qui fait d'autant plus plaisir qu'on ne peut pas dire que le bluegrass et la country soient vraiment des styles très populaires en France. Cet enthousiasme fut réellement palpable dès les premières notes du Trianon : le groupe a ouvert avec Will the circle be unbroken, immédiate référence au film, sous les clameurs d'une salle pleine à craquer, dont la ferveur n'a fait que grandir de morceau en morceau.

    Veerle Baetens et Joan Heldenbergh, les deux acteurs principaux du film, prennent visiblement un plaisir fou à jouer ces chansons et nous le communiquent aisément, d'autant plus qu'il s'avère qu'ils parlent tous deux très bien français, et usent de beaucoup d'humour : "On pensait qu'il n'y aurait personne avec les Césars... on va dire alors que jusque 10h-10h30 c'est nous le film ayant gagné !"

    Joan est un fin connaisseur et prend le temps de présenter chaque chanson soit dans un contexte historique du bluegrass soit pour s'assurer que l'on comprenne bien le texte. Veerle quant à elle avouera que "pour moi le bluegrass ça a longtemps été Tournez les serviettes sur fond de Cotton Eyed Joe.. mais depuis Alabama Monroe j'aime profondément ce style". Tous deux incarnent véritablement les chansons, et l'on assiste ainsi à un concert dans la veine de ce qui fait l'essence de cette musique: les histoires racontées.

    Sur scène, les musiciens forment un groupe très vivant, changeant souvent de place, se regroupant pour jouer tous derrière le même micro de façon traditionnelle pour les white gospel comme The soul of a man never dies ou Gloryland ou se plaçant en arc de cercle derrière Joan et Veerle pour des chansons plus introspectives. Des reprises inédites se glissent dans la setlist comme cette délicate version de Don't think twice I'm alright de Bob Dylan par Veerle ou celle de That's the way it goes d'un groupe que Joan présentera comme l'un de ses préférés. Et puis inutile de préciser que la fameuse If I needed you fut un moment d'intense émotion...

    C'est un concert qui passe beaucoup trop vite, où l'on passe de l'émotion aux rires en un claquement de talons, où l'on danse, où la bonne humeur est plus que présente.

    Un beau grand moment fraternel, un peu hors cadre. Que l'on aurait bien fait durer ...

    ---
    » The Broken Circle Breakdown Bluegrass Band sur Facebook

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    11fév

    Christine & the Queens – iTunes Session EP

    CATQ_itunesSessionEP

    Surprise du matin, un EP live de Christine & the Queens.

    Six titres délicatement réorchestrés, complètement réinterprétés. Entourée par le collectif orchestral c o d e (projet actuel de Jérémie Arcache, que l'on connaît Revolver), Christine & the Queens se réinvente dans une ambiance poignante. Quatre chansons sont issues de Chaleur humaine mais l'on retrouve aussi Safe and Holy de son tout premier EP Mac Abbey ainsi que Who is it, une reprise de Michael JAckson.

    Si vous aimez CATQ, investissez les yeux fermés. Et gardez-les ainsi pour écouter....

    » Télécharger l'EP

    Christine & the Queens - iTunes Session EP
    Track list
    1. Chaleur humaine
    2. Christine
    3. Who is it
    4. Saint Claude
    5. Starshipper
    6. Safe and holy

    ---

    » www.christineandthequeens.com

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    09fév

    Izia – Hey

    Après 2 albums rock en anglais, Izia avait annoncé un troisème album plus pop.
    Elle présente aujourd’hui "Hey", le premier extrait, et son premier titre en français, comme le nom ne l'indique pas.
    On lance l'écoute en se demandant un peu où cela va nous mener, avec un mélange de curiosité et d'appréhension.
    Et puis c'est une jolie surprise. Plus aucun repères, le style, la voix, tout est différent, le fameux "univers" bascule complètement : une ambiance pop electro où la voix se pose très doucement remplace l'ère du rock énervé en pleine voix.
    Complet virage, à tel point que si ça n'avait pas été précisé dans l'énoncé, pas sûr qu'on ait vraiment reconnu Izia:

    De prime abord, ses fans n'ont pas l'air très emballé (voire pas du tout) et c'est sûr que la prise de risque est grande, mais c'est justement cela qui est intéressant. Ce premier extrait n'a peut-être pas l'étoffe d'un single, mais il est une bonne introduction à ce tournant, de forme et de fond, puisqu'il évoque une rupture. Attendons donc la suite pour pouvoir se prononcer pleinement.

    --
    La Vague, nouvel album à paraître le 13 avril (Maison Barclay / Universal)
    » www.iziamusic.com
    » www.facebook.com/Iziamusic

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    29jan

    Vianney au Café de la Danse

    Vianney au Café de la Danse

    Première date parisienne en tête d'affiche pour Vianney : c'était complet, c'était en guitare/voix et c'était excellent.

    • Date : 28 janvier 2015
    • Lieu : Café de la Danse

    Ce soir le Café de la Danse est complet, et tout le monde attend Vianney avec impatience.
    Son premier album Idées Blanches est sorti à l'automne dernier et depuis, pas vraiment lentement mais très très sûrement, Vianney s'installe dans le paysage de la chanson française.

    Alors c'est vrai, ils ont tout vendu... constate-t-il avec humour en découvrant la salle comble devant lui. Il est seul sur scène. Seul avec sa petite guitare 3/4 et quelques pédales de loops. Dès les premières notes, Vianney montrera qu'il sait se mettre une salle dans la poche. Certes l'audience est déjà acquise, mais tout de même, l'exercice n'est pas simple, surtout dans ce contexte de première date parisienne. Mais Vianney semble bien loin de ces considérations, parfaitement à l'aise, et tout le monde le suit : des sifflements d'Aux débutants de l'amour, aux refrains scandés de Véronica, Labello... pas une chanson sans que le public ne fasse corps avec lui et qui ne soit fredonnée en chœur.
    » LIRE LA SUITE »

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button
    25jan

    Court-métrage : « One step » de Clément Oberto

    One step est un court métrage de Clément Oberto réalisé en collaboration avec le compositeur John Tejada.

    One step parle d’amour, du temps qui passe et des trajectoires de vie.

    One step est un mélange en super slowmotion d'images de désert californien, de fumée colorée, d'élans.

    One step est poétique, et comme l'indique très justement le communiqué de presse, "situé à l’exacte limite entre le clip et le court-métrage".

    ONE STEP / John Tejada from Clement Oberto

    Taking one step,
    Is different for everybody.
    It could happen without you noticing.
    It could be hoped for, for a long time, and, never be done.
    It may be something that leads you far away from who you are
    And closer to who you are going to be.

    Taking one step,
    Will always mean choosing a direction.

    It might lead you to so many beautiful places.
    It might be difficult, easy to fall and hard to do.
    It might be risky but most of the time unavoidable.

    ---
    » www.clementoberto.com

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Share Button

    Le Palindrome.net || Contact