La Butte aux Cailles

La Butte aux Cailles

Il est 1h du matin, vous marchez dans un quartier de Paris où vous n’aviez jamais mis les pied auparavant.

La rue n’est pas vraiment piétonne mais elle a des allures de petit village.

La lumière tamisée des réverbères éclaire les murs recouverts de peintures et pochoirs.

La Butte aux Cailles

La Butte aux Cailles

La Butte aux Cailles

La Butte aux Cailles

Le long des trottoirs les bars ont des noms comme Le merle moqueur, La folie en tête, Les pissenlits par la racine, Les oiseaux de passage.

Il plane un je-ne-sais-quoi de convivial, d’ambiance de nuit tranquille et conviviale.

Devant le Sputnik, une petite bande danse le rock en chantant doucement de vieux standards a capella. Votre petite bande à vous les rejoints quelques minutes. Étrange ballet que ces ombres qui se meuvent au seul son des voix.

Pendant les 150 mètres de cette rue, vous êtes ailleurs. Une magie qui fait penser à celle qui se dégage du film Minuit à Paris.

C’était la Butte aux Cailles.

La Butte aux Cailles

——

La plupart des œuvres sur les murs du quartier sont de Jef Aérosol.

3 commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *