Citation – Milan Dargent

On ne peut pas juger un disque avant de l’avoir écouté six fois. La première ne sert à rien, sauf à imprimer quelques repères dans la mémoire, qui aideront à une deuxième tentative. A la troisième, on commence à se familiariser avec la chose, le débroussaillage est presque terminé. La quatrième écoute est capitale, puisque c’est là qu’on va se décider pour un quitte ou double, mais c’est aussi une écoute piège, car on a l’impression de connaître enfin le disque et d’être en mesure de se forger un jugement définitif sur lui. Erreur ! Tout peut s’écrouler au cinquième essai. Tout peut aussi démarrer, et cette cinquième écoute amènera à la sixième, qui elle décidera du statut définitif de l’œuvre : à prendre ou à laisser. On ne se coltine pas sept fois un mauvais disque.

Milan Dargent – Le tournant de la rigueur (Le Dilettante)
Citation empruntée à l’excellent blog de Philippe Dumez

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *