I forgot my phone // Black Mirror

Vous avez sûrement vu il y a peu cette vidéo I forgot my phone où l’on ne peut que (tristement) se reconnaître :

Il y a forcément au moins une situation qui nous rappelle une situation vécue, si ce n’est toutes et c’est assez symptomatique de la société actuelle.

Ce qui m’a fait penser à Black Mirror, cette excellente série anglaise que j’ai vue récemment, même si elle date déjà de 2011.

La corrélation entre les deux, c’est le constat de comment les technologies transforment ou pourront transformer la société.

En 6 épisodes totalement indépendants, Black Mirror nous fait vraiment réfléchir sur ce vers quoi pourrait tendre la société. Des pistes plus ou moins réalistes sont explorées sur des thèmes sans aucun rapport dans 6 histoires radicalement différentes, et toutes interpellent.

Avancées technologiques ou situations inventées (puce électronique nous permettant de revoir nos souvenirs, l’omniprésence d’écrans TV dans le quotidien …) ou dérives de l’utilisation de ce que l’on a actuellement (réseaux sociaux, smartphones) : Black Mirror dresse le portrait de ce qui pourrait arriver. De façon plutôt pessimiste, mais ça sonne malheureusement très juste.

Je me suis lancée sans savoir à quoi m’attendre et je suis restée scotchée. Après le premier épisode, j’ai un peu triché en allant lire les synopsis (attention gros spoiler pour l’épisode 1 sur cette page, mais pour les autres c’est safe) pour avoir une idée d’où ça menait, mais à chaque fois grosse surprise quand au dénouement de l’épisode. Les retournements de situations sont très forts. Le meilleur épisode étant à mon sens White Bear, qui m’a littéralement clouée sur ma chaise, c’est DINGUE comme scénario.

If technology is a drug – and it does feel like a drug – then what, precisely, are the side-effects? This area – between delight and discomfort – is where Black Mirror, my new drama series, is set. The « black mirror » of the title is the one you’ll find on every wall, on every desk, in the palm of every hand: the cold, shiny screen of a TV, a monitor, a smartphone.
– Charlie Brooker

Bref tout ça pour dire que Black Mirror est une série à voir, et que ça vaudrait le coup de laisser tomber un peu son téléphone de temps en temps 😉

Un commentaire

  • Oui Black Mirror… J’en suis qu’au premier épisode qui m’a tellement scotchée que j’avais pas envie de voir la suite. On m’a spoilé un peu les thèmes des autres épisodes, ça a l’air vraiment chouette effectivement. Mais aussi terrifiant cette chritique de la société et les dérives qu’elle peut/pourrait avoir.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *