Kid Harpoon au Pop In

Kid Harpoon au Pop In

Après un Nouveau Casino fin octobre, Kid Harpoon est à Paris pour la semaine, et enchaîne les concerts (gratuits) pour présenter les chansons de son premier album.

  • Date : 09.11.09
  • Adresse : 105 rue Amelot, 75011 PARIS
  • Téléphone : 01.48.05.56.11
  • Web : www.popin.fr

Il y a une loi ironique qui dit que quand vous découvrez un artiste par hasard, il est passé à Paris peu avant et qu’il vous faudra donc ronger votre frein pendant un bon moment avant de pouvoir le voir en live. En l’occurrence pour Kid Harpoon 1 an 5 mois et 6 jours (et 1 album en poche) avant qu’il ne vienne mettre le feu au Nouveau Casino. Alors forcément après une telle attente et un tel concert, quand vous apprenez qu’il fait le tour des petites salles parisiennes, la question ne se pose pas : vous y foncez.

Et donc le Pop In, deuxième date de la série.

Pour l’occasion, Kid Harpoon a sorti sa guitare électrique et nous envoie direct un Burnt down House qui fait commencer ce concert sur les chapeaux de roues. Car il faut dire que le bonhomme n’est pas du genre à rester statique : il ne se passe pas une phrase sans qu’il s’éloigne du micro pour, au choix, lever sa guitare au plafond (mais vu la hauteur de celui du Pop In, il réfrènera rapidement la vigueur du monté de guitare), virevolter sur scène ou encore s’avancer au plus près du public.

Entre les morceaux, Tom prend le temps d’expliquer ses textes ou de s’excuser une nouvelle fois pour sa voix de la veille à l’International due aux dommages collatéraux d’un samedi soir arrosé. On sent que c’est un artiste spontané, qu’il mène son set à l’envie et c’est vraiment agréable d’être toujours surpris par le choix du morceau suivant, ou même de pouvoir le choisir !

La présence d’un clavier sur scène laissait penser que nous allions entendre Once, chanson qui donne son titre à l’album, mais Tom a choisi l’endiablée Death of a Rose n’accordant donc presque aucun répit à la dynamique rythmée de son set.

Côté public, il est facile de reconnaître les habitués : ce sont eux qui réagissent au quart de tour sur le « Put your hands up… if you feel like you’re in love » de Stealing Cars ou encore ceux qui clappent avec précision sur la géniale Late for the devil.

Tom finira ce set énergique par Don’t cry on me, une b-side réclamée par un public visiblement ravi par le concert. Un rapide sondage à la sortie permettra de confirmer cette impression : les gens qui découvraient ce soir sont repartis enchantés et ceux qui venaient exprès ont plus que confirmé leur soutien au projet ! Carton plein donc.

Les prochains rendez-vous pour (re)découvrir Kid Harpoon sont le 12 au Motel et le 14 au Sol Y Flore.

» www.myspace.com/kidharpoon

Un commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *