AVA au China Club

au China Club

Si en ce moment, on entend parler d’AVA, c’est parce que les deux membres du groupe ont composé 5 titres pour la bande originale du film Poupoupidou de Gérald Hustache-Mathieu avec Jean-Paul Rouve. Hier soir, ils présentaient une plus facette plus large de leur univers au China Club.

  • Date : 18.01.11
  • Adresse : 50 rue de Charenton 75012 PARIS
  • Web : www.lechina.eu

Avec un tel nom de groupe, il était impossible que je ne m’intéresse pas à AVA. Intérêt renforcé à l’écoute du premier extrait disponible à l’écoute : Chemistry . Et comme il est toujours intéressant de voir des artistes dans un contexte nouveau (Jérémy Barlozzo et Dimitri Leroy, les deux membres du groupe, viennent respectivement des groupes I love my neighbours et Ed-Äke), cela m’a conduite au China Club, pour découvrir ce projets de façon plus approfondie.

La salle est archi-comble, nous sommes entassés les uns sur les autres, mais dès que le duo commence à jouer, une espère d’atmosphère aérienne s’installe. C’est planant, à fleur de peau, la formule acoustique sied bien aux titres … un vrai truc se dégage. Le duo est sympathique, discute avec le public, bref joli moment.

Après cinq titres, ceux composés pour la bande originale de Poupoupidou, ils nous laissent un moment en promettant de revenir sous peu pour présenter leurs autres morceaux.

Et c’est là que ça se gâte… Le retour sur scène se fait en mode groupe électrique avec trois autres musiciens et les chansons sont maintenant en français.

Sur Comme si c’était, on s’habitue assez vite au changement de langue, il y a toujours un peu l’atmosphère qui avait séduit de prime abord. Mais bien vite, le projet sensible et délicat et les mélodies entêtantes sont oubliées pour laisser place à une musique très pop, à refrains que l’on pourrait qualifier grossièrement de « commerciaux ».

Un peu comme si finalement il y avait eu deux groupes différents sur scène ce soir, tellement les deux parties n’avaient rien à voir. Très déconcertant.

Mais c’était seulement leur troisième concert et les conditions n’étaient pas forcément les meilleures pour jouer, alors qui sait, cela vaut peut-être le coup de garder une oreille sur eux.

Parce que de toute façon Chemistry vaut à elle seule le déplacement, et qu’ils l’ont jouée deux fois 😉

» www.myspace.com/avamusique
» Lire l’article dans sa version originale sur Le-HibOO.com

3 commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *