Les adoptés

Au cinéma en général, je vais principalement voir des films français.
Souvent pour l’histoire ou les acteurs. Jamais pour le réalisateur.
Sauf là. L’histoire avait l’air bien, les acteurs aussi, mais il s’agissait aussi du premier film de Mélanie Laurent à la réalisation. Une actrice que j’ai toujours bien aimée, découverte cette année en tant que chanteuse, et dont je suis le parcours avec grande attention.

Synopsis

Une famille de femmes que la vie a souvent bousculée mais qui est parvenue avec le temps à apprivoiser les tumultes. Les hommes ont peu de place dans cette vie et naturellement quand l’une d’entre elle tombe amoureuse tout vacille. L’équilibre est à redéfinir et tout le monde s’y emploie tant bien que mal. Mais le destin ne les laissera souffler que peu de temps avant d’imposer une autre réalité. La famille devra alors tout réapprendre. La mécanique de l’adoption devra à nouveau se mettre en marche forçant chacun à prendre une nouvelle place…

Alors Les Adoptés. Je l’ai vu deux fois.
La première, je suis ressortie en le trouvant bien, mais avec un je-ne-sais-quoi de dubitatif. Peut-être le fait d’y être justement allée avec comme moteur les trois dimensions (histoire/acteurs/réalisation).
La seconde, j’ai adoré. Complètement.

Alors oui, il y aurait quelques critiques à y apposer, mais parfois ce qui importe ce sont les émotions qui nous traversent… et il y en a un sacré paquet dans ce film. Et puis il y a tout un tas de détails qui m’ont vraiment plu…
En vrac :

– Que la première réplique soit « ça va, t’as pas le trac ? », adressée à Lisa (Mélanie Laurent), guitariste; et ait ainsi un écho hors du film.
– Que dans la première scène dans la librairie de Marine (Marie Denarnaud), on voir la couverture de « Just Kids » de Patti Smith.
– Que ce soit Marie Denarnaud justement. Je ne crois pas avoir vu ses films précédents, mais pour moi c’est l’actrice du clip de la chanson Comme elle se donne de Jérôme Attal. Ce même Jérôme qui avait d’ailleurs fait chanter Mélanie Laurent sur Quand tu ne m’aimeras plus.
– Le casting en général : Denis Ménochet et Clémentine Célarié sont excellents et Théodore Maquet-Foucher (Léo) irrésistiblement génial.
– Que quitte à ce que le personnage de Lisa travaille au milieu des violons, la seule cliente que l’on voit soir Sarah Nemtanu, la coach de Mélanie Laurent dans Le concert
– Qu’on s’aperçoive lorsqu’elle attrape sa guitare que Lisa/Mélanie Laurent est en fait gauchère.
– La relation mère/fils de Lisa et Léo
– Les décors en général, l’appartement de Marine en particulier
– Que les images du film soient juste superbes. Et c’est rare que ça me frappe autant au premier visionnage d’un film. Il y a un travail exceptionnel sur les profondeurs de champ, les plans choisis … on peut noter le flou dramatique de la scène de l’accident (NB: je ne spoile rien, on la voit dans la bande-annonce), les plans superbes dans les escaliers lyonnais, la façon dont le mélange des fondus et des flous (aucune idées des termes techniques réels) arrive à faire passer les émotions ressenties par les personnages …
– La présence de ce procédé que j’adore: mettre le dialogue d’une scène en voix-off, alors que ce sont les images réelles que l’on voit (la scène où Alex & Lisa sont sur le banc)
– La dernière scène d’hôpital avec la métaphore de la course
– La musique discrète, mais parfaite. Et cette chanson de Syd Matters en générique :

On n’est pas devenues ce qu’on rêvait d’être mais on s’en sort plutôt pas mal.

» Les Adoptés sur Facebook
» Les Adoptés sur AlloCiné

6 commentaires

  • ah je suis contente de voir ta review. J’ai appris quelques trucs dans les détails. Mais dans l’ensemble on est d’accord. Quelques « imperfections » mais il y a des choses et des ressentis tellement magnifiques, qu’on passe le reste ! C’est vrai que j’ai envie de le revoir pour les images sublimes. Mais j’attendrais un peu, ca sera que mieux 🙂

  • hum moi je suis restée sur le 1er avis dubi&tatif (normal je l’ai vu qu’une fois)
    cela dit je suis d’accord avec certains points de ton 2eme avis sans pour autant être emballée, emballée.

    Marie D. a habité chez Flore; elle a joué dans Chaos (!!!) et « t’aime » de Patrick Sebastien (beurk) et le 1er film de Laura Smet en tant qu’actrice « les corps impatients »
    elle est souvent toute nue SAUF dans soeur therèse.com

    Mélanie Laurent je suis fan folles de ses rôles, de ses chansons et moyen de sa 1ere réalisation. Cela dit la réalisation j’ai bien aimé, j’ai eu plus de mal avec l’histoire en fait.

    Aucun mot sur Audrey Lamy ?? poilante bien qu’elle joue le même rôle que dans « tout ce qui brille »

    je crois que toute la B.O est signé d’un mec de Syd Matters.
    et elle est gauchère mais joue comme Jimi Hendrix avec corde de droitier non ?

  • – Dans Chaos ??? damned je ne l’avais pas reconnue ! #shameonme
    – je suis d’accord, l’histoire peut rebuter .. et comporte quelques trucs un peu bancals
    – oui, BO signée Jonathan Morali, le chanteur/compositeur,
    – gauchère tout court, elle a une guitare de gauchère normale 😉 (Jimi il jouait à l’envers sur une guitare de droitier, on le voit au sens de la tête de sa strat, qui a les clefs en bas)

  • vu une fois et pas le temps de le revoir; pas envie non plus.
    ce qui m’a frappé c’est le visuel: les plans qu’on voit peu souvent au ciné dans ce genre de film(vu du dessus), les flous, et les effets qu’on aurait plus tendance à voir dans des clips (genre la photo polaroid qui s’anime).
    Après l’histoire du film ne m’a pas touché plus que ça, dommage.

  • J ai loupé le début, j ai vu une scène vers le milieu à la guitare folk, il m avait semblé que les cordes épaisses étaient en bas mais j ai peut être mal vu !

  • Rétrolien : Playlist Décembre 2011 | Le Palindrome

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *