Zazie – Cyclo

Si Za7ie avait pu dérouter par la quantité de directions prises, le huitième album de Zazie, Cyclo, déroutera par son aspect plus recentré : les chansons s’y installent doucement, l’atmosphère y est plus sombre et Zazie s’y dévoile plus intimement, laissant pour une fois le « je » à visage découvert.

Ce n’est pas un album facile à apprivoiser, il nécessite de faire quelque peu abstraction des passés et de l’appréhender comme une entité à part dans un premier temps.

L’ambiance est très électro et synthétique mais ne manque pas de chaleur pour autant, insufflée par la façon dont se pose la voix de Zazie ou la montée progressive de la plupart des chansons : Si tu viens a un final époustouflant, Cyclo entraîne dans un tourbillon, et les voix superposées dans Vienne la nuit émeuvent …

Deux chansons d’un ton complètement différent, flirtant plus vers l' »électro festif » se glissent de façon étonnamment cohérente dans l’ensemble : l’excellente Tout (où Zazie arrive quand même à caser « garder la frite« ) et 20 ans qui sonne un peu comme un exutoire, de part sa position entre deux des titres les plus poignants.

Et dans les moments poignants justement, il y a Temps plus vieux qui est très certainement l’un des plus beaux textes de Cyclo :

Il faut se rendre à l’évidence
Mon cœur ce bel aventurier, bientôt va me lâcher
Me lâcher

Qu’il m’accorde une dernière chance
Sur ta bouche un dernier baiser, avant de s’essouffler
S’il pouvait me laisser

Souffler sur les nuages, que je voie le ciel bleu
Et prier les beaux mirages,
Encore un peu

D’autres textes sont touchants également par leur mise en lumière de failles, de questionnements …

Aussi vrai que lorsque je danse
C’est pour mieux tromper l’ennemi
L’ennemi c’est tout le mal que je pense
De moi, tout le mal que je me fais
[Vienne la nuit]

Je suis le chat je suis perchée
Jamais là où tu vas me chercher
Mais creuse encore bel animal
Puisque moi-même j’ai tant de mal
A me trouver
[Cyclo]

Cyclo est un album plus sombre que ce à quoi avait pu nous habituer précédemment Zazie, mais pas triste pour autant et qui se dévoile plus en profondeur au fil des écoutes. Déroutant, mais beau.

La vidéo qui accompagne la chanson du même nom, réalisée par Christian Beuchet, où l’on voit Zazie tour à tour souriante en pleine nature et le visage plus fermé dans le même cadre obscurci, montre d’ailleurs très bien les différents niveaux de lecture et facettes que peut avoir Cyclo.

Zazie – Cyclo
Track list
1. Les contraires
2. Mobile homme
3. Je ne sais pas
4. Mademoiselle
5. Cyclo
6. Tout
7. Si tu viens
8. Temps plus vieux
9. 20 ans
10. Vienne la nuit
11. Où allons-nous

Zazie sera en concert au Zénith de Paris les 27/11, 28/11, 29/11 et 03/12.
» www.zazieonline.com

Suggestion de lectures
» Chronique de « Za7ie »
» Live report de l’Olympia
» Mon « Zest-Of » perso

2 commentaires

  • C’est vrai qu’il m’a fallut bien quatre jours d’écoute avant de ne plus être trop déçu de ce nouvel album. Trop de chansons lentes à mon goût, Cyclo est magnifique sur la fin, mais est trop lente à démarrer.
    Celles que j’aime vraiment sont Je ne sais pas, Mademoiselle, 20 ans et Si tu viens. Après, c’est du « ça va… » et du « mouais, je m’en fous ».
    Alors au final, j’aime bien et il est indéniable que la qualité est là, mais bon, La Zizanie et Rodéo sont toujours loin devant pour moi !

  • Zazie un univers que j’aime

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *