Aide-moi si tu peux – Jérôme Attal

Morceaux choisis

Une histoire d’amour pouvait-elle s’amorcer à partir d’un ralentissement dans les encombrements et d’un coup de foudre à sens unique ?
Les grandes histoires d’amour ne débutaient-elles pas toujours de cette manière ? Ca piétine quelque part dans votre vie, une soirée à laquelle vous ne voulez pas vous rendre, une succession de soupirs et de contrariétés, et sans prévenir : « Moteur ! Action ! ».
[p38]

Les héros de tout le monde, c’est juste bon à finir en imprimés sur des T-shirts. Les héros personnels, ça reste à jamais gravés au fond du coeur.
[p207]

La vie est un système complexe, à la fois bien pensé et jamais totalement fiable, d’une infinité de programmes, de trajectoires, de correspondances et de compromis. D’humeurs sur l’instant, et de temps qui passe et ne répare rien.
[p210]

Avec de l’opiniâtreté, on obtient toujours ce que l’on veut. La plupart du temps, pour son propre malheur.
[p211]

Chanson du roman
Jérôme Attal accompagne toujours ses romans d’une chanson, et celle-ci est interprétée par Valentin Marceau :

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *