Le trac insoupçonné

Tu l’as croisée plusieurs fois depuis le milieu de l’après-midi.
Blagueuse, souriante, comme l’image que tu t’en faisais après l’avoir vue à l’écran.
La soirée commence, chacun s’affaire.
Tu l’aperçois dans le couloir, penchée avec fébrilité sur une tâche qui semble la contrarier.
« Est-ce que quelqu’un peut m’aider ? »
Je me lance. Elle me tend une aiguille et un fil, en me montrant ses mains qui tremblent.
Elle est entre deux prestations, en plein trac.
Je résous l’étape du fil dans l’aiguille et lui tiens celle-ci pendant qu’elle essaie de nouer les fils.
Elle est nerveuse, tremblante, m’explique que c’est terrible chez elle le trac.
Quelques points pour rétrécir son décolleté.
Un peu de rouge aux lèvres.
Une grande inspiration.
Et la voilà repartie sur scène.
Sourire éclatant, son trac insoupçonné insoupçonnable.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + sept =