Les Françoises au Printemps de Bourges

Création spéciale pour le festival, le projet « Les Françoises » réunissait vendredi soir à Bourges Camille, Olivia Ruiz, Jeanne Cherhal, La Grande Sophie, Emily Loizeau et Rosemary Standley pour un concert original et réussi.

» Lire l’article sous sa forme originale sur Le-HibOO.com

Article

A froid en lisant le concept de la création, l’on peut se demander comment les univers de, par exemple, La Grande Sophie et Rosemary de Moriarty pourraient bien se mélanger. Et si l’on est curieux l’on aura été juger par soi-même, et en l’occurrence être très agréablement surpris !

Cachées derrière des loups pailletés, les six artistes qui composent « Les Françoises » ont commencé le concert par deux morceaux en groupe accompagnées par Iko avant de tomber le masque, et de se lancer dans le cœur du sujet : l’échange de répertoire.

C’est Camille qui a ouvert le bal en interprétant A l’autre bout du monde, d’Emily Loizeau, et puis la valse des instruments a commencé, chaque Françoise étant accompagnée des cinq autres à chaque titre.

Ainsi nous avons pu voir La Grande Sophie à la batterie, Emily Loizeau et Olivia Ruiz aux percussions, Rosemary à la guitare, Jeanne Cherhal à l’harmonica … et si l’on a pu retrouver souvent les mêmes en accompagnatrices instrumentistes principales, toutes ont tenté de nouvelles choses, s’éloignant de leurs instruments de prédilection pour quelques instants.

Les interludes furent amusants, les Françoises s’interpellant avec humour pendant les changements d’instruments, présentant leurs titres et l’interprète original. Une complicité sympathique se dégageait de la scène, bien loin d’un éventuel « combat d’égos » que certains journalistes avaient pu glisser à l’annonce du projet.

Dans les reprises les plus inattendues, il y a eu celle de la chanson Quand le mois d’Avril de La Grande Sophie par Rosemary Standley (Moriarty), s’accompagnant à la guitare acoustique. Sa première chanson en français a-t-elle annoncé, avant de laisse planer sa voix dans le Palais d’Auron, offrant une relecture complète de la chanson.

Et puis dans chansons qui reviennent de loin: Shoot dans l’ballon de foot par Camille, une chanson du tout premier album auto-produit de La Grande Sophie, qu’il m’a fallu un moment pour resituer !

Le public avait l’air de s’amuser autant que les Françoises sur scène, conquis par l’espèce de douce folie qu’elles dégageaient, et les ont rappelées en fredonnant le refrain de l’inédite Je m’appelle Françoise, écrite pour l’occasion.

Le rappel fût aussi doux que leur arrivée sur scène, et chargé en émotion car Les Françoises ont chanté a capella, éclairées à la bougie, une chanson de Lhasa …

Pari réussi donc pour cette création 🙂

Et d’autres vidéos en lien dans la setlist.

2 commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *