London Trip

London trip !

London Trip

Profitant du fait que le groupe 1973 fasse un London Lovely Tour, je suis allée passer quelques jours à Londres.

C’est une ville qui, passés les souvenirs très touristiques des voyages scolaires du collège, m’était toujours apparue comme un peu « brouillon » et difficile à apprivoiser. Alors cette fois-ci, j’ai pris le temps. Et le meilleur moyen de découvrir une ville étant de s’y promener à pied un peu au gré du hasard, c’est ce que j’ai fait.

London Trip

Histoire de me plonger dans le bain, j’ai commencé directement par Picadilly Circus et ses alentours touristiques. Mais alors moi qui comptais exorciser le traumatisme infantile subit à Trafalgar Square, quelle déception ! Il n’y a plus de pigeons ! Enfin pas plus que sur une place normale parisienne, rien à voir avec mes souvenirs d’enfants où l’on pouvait acheter des graines et se faire recouvrir instantanément par 25 pigeons – urgh.

Et puis je suis partie – à pied – au hasard, traversant Covent Garden et divers jardins en remontant – toujours à pied – vers King’s cross pour y déposer ma valise.

London Trip

L’après-midi, j’ai découvert Camden Town et ses marchés. Un peu le même principe que les marchés de Noël à Paris : des stands à perte de vue, qui vendent tous la même chose, mais en nettement plus fun : si jamais vous cherchez des vêtements gothiques ou accessoires fluos, c’est THE place to be.

London Trip

Parmi les différents espaces de marchés, il y a le Stables Market, où les stands sont placés dans d’anciennes écuries, ce qui donne une atmosphère vraiment chouette.

Étonnamment, c’est vraiment l’endroit que j’ai préféré, et j’y suis d’ailleurs retournée le dernier jour avant de partir, ce qui m’a permis de faire la connaissance de deux indiens très sympa qui m’ont offert un café.

London Trip

Premier concert londonien de 1973, à Water Rats. Dans une salle très très vide au son très très fort. Fort heureusement le pic de fréquentation de la salle a eu lieu au moment où les 73 ont joué, et le concert fût très sympathique (même si comme ils le diront plus tard, ils « ont joué comme des sauvages »).

London Trip

Les aléas des bruits ambiants en auberge de jeunesse ont fait que j’étais levée aux aurores le lendemain, donc je suis allée voir un peu du côté de la City. Où il n’y a franchement pas grand chose à voir, quartier d’affaires oblige. Mais de loin j’ai aperçu Tower Bridge donc j’y suis allée – toujours à pied – avant de fuir bien vite au vu des cars à touristes qui débarquaient !

London Trip

Direction Oxford Circus l’après-midi pour un déjeuner 73ien, avant de les laisser pour aller visiter Notting Hill. Quartier très chic, avec au bout la petite boutique de livres de voyages du film Coup de foudre à Notting Hill (NB: j’ai strictement rien reconnu, c’est vraiment parce que c’était marqué que je l’ai su), et puis Portobello Road, déjà bien chouette en mode désertique et sous la pluie, alors au soleil les jours de marché, ce doit être très cool !

London Trip

Deuxième concert à Islington, où j’ai eu la bonne idée d’aller à pied, pensant que c’était à deux pas de King’s cross. Et j’aurais mieux fait de checker avant car au final il m’a tout de même fallu 42 minutes de marches pour atteindre le Buffalo Bar (ironiquement adossé à une station de métro).

Ambiance différente, plus de monde, petit groupe de supporters frenchies, meilleure prestation du groupe, mais set malheureusement écourté faute de temps …

London Trip

Pour le dernier jour, j’ai été voir un peu de verdure : Regent’s Park. Je l’avais brièvement traversé lors de mon dernier passage à Londres, mais là j’ai pu en constater l’étendue – surtout avec une valise à tirer – et découvert le lac et les jardins centraux.

Déjeuner à Hampstead avec une amie et puis comme il me restait quelques heures, je suis redescendue à pied jusque Camden Town. Histoire de bien parfaire la destruction de mes Converses et de m’écrouler de fatigue dans l’Eurostar.

Bilan du séjour : pieds en compote, vrai coup de cœur (tardif donc) pour Londres, ravie d’avoir vu les débuts londoniens de 1973, et constatation certaine que ma chevelure n’est absolument pas adaptée à la fine pluie récurrente londonienne.

4 commentaires

  • Magnifique article ma V. Et ces petites photos tellement poétiques, tellement rock! Tu me donnes l’eau à la bouche. Malgré plusieurs passages dans cette capitale, je n’y ai jamais vraiment trouvé mes marques non plus mais j’y retourne toujours volontiers. Vivement le 28 novembre prochain donc.

    PS: On dort du côté de Regent’s Park! ^^

  • Oh ça me fait plaisir que tu passes par ici 😉
    Mes précédents passages ont coïncidé 2 fois avec les tiens, mais il faut bien avouer que le semi « camp out » n’aide pas trop à la découverte 😀 😀

  • Raaah ca me donne bien envie 🙂 En tout cas tu as pris quelques jours de vacances bien mérités à ce que je vois 😉

  • Rétrolien : London at Hanson Time ! | Le Palindrome

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *