Fête de la musique 2010

D’ordinaire j’évite la Fête de la Musique. Pas vraiment par snobisme, plutôt parce que quitte à aller voir 2 à 4 concerts par semaine le reste de l’année, autant utiliser ce soir-là comme repos symbolique.

Et puis hier une bonne nouvelle dans l’aprem m’a donné envie de sortir alors comme 1973 venait d’annoncer un petit showcase impromptu, j’y suis allée.

Décor
Petite ruelle du Marais, devant Les Prairies de Paris*, une scène est installée. A l’angle, un groupe de s’époumone sur « Protect me » de Placebo (entre autres) et à 5 mètres, deux groupes alternent devant un magasin d’enceintes.

Protagonistes
Une nuée d’enfants autour d’un stand (gratuit) de barbe à papa, des vigiles (ceux du Baron apparemment) aux portes des Prairies, Bob Sinclar et Patrice Laffont en balade, des nanas au look bigarré …

Mise en place
Au début ça sentait quand même bien le plan loose … une scène et du matos certes mais sans personne pour le faire marcher, donc les 73 s’y sont collés eux-mêmes, en permettant même au passage à deux petites filles de faire leurs premiers pas au micro (expérience visiblement concluante puisqu’elles reviendront au démontage pour une seconde prestation).

Pendant ce temps-là, nous avons pu tester la barbe à papa (d’apparence réservée aux enfants, mais il suffisait de demander), et mes camarades ont testé le buffet intérieur (d’apparence entrée select, mais il suffisait d’y aller).

Concert – 1973

Quelques connaisseurs ont reconnu les premières notes de Simple song (for a complicated girl), mais dans l’ensemble l’attention des gens était dissipée. N’empêchant pas une sympathique prestation du groupe, à laquelle nous avons assisté depuis l’arrière de la scène (autant changer un peu !).

Mais Queens (inédite) nous a fait rappliquer direct en devant de scène, pour cause de claps et chœurs contagieux. Typiquement LA chanson hyper cool en live.

Mais mieux valait y aller en connaissant les morceaux, car sinon ce n’était tout de même pas l’endroit idéal pour découvrir 1973, leur musique ne se mariant pas très bien avec un son approximatif et une ambiance festive bruyante.

Concert (??) – Axelle Laffont

Aux premières notes de l’horrible Toc toc aux portes du paradis, le nom de la nana excentrique au manteau de fourrure qui nous avait quelque peu interloqué(e)s en début de soirée m’est apparue limpide : Axelle Laffont, l’interprète donc de cette fabuleuse adaptation. Et j’en ai profité pour faire dans la foulée le lien aussi entre elle et le Patrice Laffont sus-mentionné. Au top côté détente prompte que je suis, oui oui.

Constat navrant de voir qu’une nana qui chante faux en massacrant en français de vieux standards semble remporter plus de succès qu’un trio pop talentueux, mais bon mettons cela sur le compte de l’aspect fun de la chose – même si je dois être imperméable à cette forme d’humour.

Mais en soit et mis à part ceci, le concept de la soirée organisé par Les Prairies de Paris était plutôt cool et ce fût une agréable Fête de la Musique.

Les Prairies de Paris, 23, rue Debelleyme, 75003 Paris

Un commentaire

  • Ahhhh mais du coup je vois très bien où avait lieu le concert!
    pile en face de ma cantine bio préférée!!

    bon j’espère que je pourrai me prendre une place au Café de la Danse, même en dernière minute, car vraiment envie de découvrir les 1973 en « vrai » concert!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *