11oct

Angus Stone au Point Ephémère

Angus Stone au Point Ephémère

Le Point Ephémère c'est toujours rude comme conditions (public) quand c'est complet ... je redoutais un peu ça mais au final la qualité du concert a fait oublier le côté sauna/compression ;)

» Lire l'article dans sa version originale sur Le-HibOO.com

L'album d'Angus Stone n'est pas encore sorti en France, mais Le Point Éphémère était plein à craquer hier soir !

  • Date : 10.0.12

Lorsque les musiciens s'avancent, nous plongeons en plein cliché folk : 4 musiciens chevelus dont 3 au banjo entonnent doucement River love... c'est tout doux, tout beau, et puis soudain, comme sur la version studio, la musique s'emballe, l'atmosphère devient festive et le public déjà captivé est complètement happé.

Deux ambiances s'entrelaceront tout au long du concert: celle que l'on connaît, voguant dans des eaux plus folk , et celle que l'on découvre : sombre, rock avec des morceaux comme It was blue aux guitares saturées, End of the world où Angus armé seulement d'un tambourin s'effacera pour laisser la musique s'installer.

Autour de lui, on reconnaît Matt Johnson et Rob Calder qui accompagnaient déjà Angus & Julia sur la tournée Down the way, ainsi que deux nouveaux musiciens dont les voix se marient à merveille avec celle d'Angus, donnant lieu à de très beaux moments vocaux comme sur Clouds Above.

Normally I'm up here with my big sister Julia, and she likes to take care of the talking which is kinda good for me. annoncera Angus, qui s'attellera donc à l'exercice de la présentation des chansons, et encouragera même plusieurs fois le public à le suivre au chant, ce que jusqu'ici on l'avait peu vu faire sur scène.

Broken brights n'étant pas encore sorti en France, le public s'est montré logiquement plus participatif sur les anciens titres : Big jet plane évidemment; mais aussi Yellow brick road, dont le final s'est durci; l'émouvante Bella... Mais il y eu d'autres beaux moments comme Is this so, une chanson inédite où l'on découvre sur le pont Angus en parlé/chanté; Bird on the buffalo, son single actuel pour la France, où la salle a bien réagi; et puis The wolf and the butler pour le retour de l'harmonica.

Seul bémol du concert, cette intro interminablissime au rappel où bon nombre ont décroché et qui a conduit à une version fort expérimentale de Black Crow ... heureusement que le concert ne s'est pas terminé à ce moment là, mais plutôt sur la toujours sublime Draw your swords où Angus s'est lâché vocalement plus que d'ordinaire sur ce titre.

C'est toujours un plaisir de voir Angus Stone sur scène, et au sortir de ce concert l'on a hâte de le revoir dans une salle plus confortable quand le public français connaîtra les nouveaux titres !

L'espace d'une petite heure et demi, nous étions dans un cocon très chaleureux, bien loin du Paris pluvieux qu'il a fallu réaffronter à la sortie ...

» Chronique album / Interview / "River love" en HibOO d'live
» www.angusstone.com
» Lire l'article dans sa version originale sur Le-HibOO.com

Angus Stone – Broken Brights | Discograph – Sortie le 6 novembre

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire.

Le Palindrome.net || Contact