Le-HibOO // Top albums & EP 2012

Chaque année je fais un petit laïus sur la difficulté et la subjectivité de l’exercice du top… donc à nouveau voici les albums qui me sont venus spontanément à l’esprit en me remémorant 2012. Ceux que j’ai le plus écoutés, ou qui ont marqué d’une façon ou d’une autre mon année musicale 2012.

» Voir mon top albums & EP 2012
» (re) Voir mon top albums & EP 2011

Et mention bonus spéciale à l’album Electra Heart, de Marina & the Diamonds qui m’a accompagnée lors de toutes mes tentatives footing. Ce qui fait quand même un paquet de fois cette année ! #etouais #quileutcru

—-

Article complet

1. Steve Smyth – Release

Une belle rencontre, et un album magnifique … « Release » c’est en quelque sorte un voyage en plein coeur d’une musique qui évoque un temps qui n’est plus, et nous renvoie aux racines de la musique américaine (ou australienne en l’occurrence). En l’écoutant, on a l’impression d’écouter une série d’histoires issues des voyages d’un gars – doté d’une voix incroyable, à la fois rocailleuse et aérienne, puissante et douce – qui aurait pas mal bourlingué.
» Lire la chronique de l’album
» Toutes les vidéos du Point FMR, réalisées par Rod
» HibOO d’Live #1 // HibOO d’Live #2

2. May Day – Somewhere to be found

May Day, c’est un coup de cœur de longue date; un projet qui a bien évolué au fil des années et dont le premier album est franchement réussi.
C’est avec eux aussi que l’on a fait l’un des HibOO d’Live les plus originaux de ces derniers mois :
» Lire la chronique de l’album + Interview

3. Angus Stone – Broken brights

« Broken Brights » est un très bel album qui se déguste dès la première écoute. On retrouve avec grand plaisir tous les éléments qui ont toujours fait le charme de la musique d’Angus mais en même temps l’on est surpris par son habileté à jongler entre les styles.
» Lire la chronique de l’album + Interview

4. Lana del Rey – Born to die

Sur « Born to die », la voix de Lana Del Rey s’installe doucement, avec une nonchalance envoûtante, un pouvoir captivant. Cette ambiance particulière est un peu la marque de fabrique de cet album et ce qui fait son charme : tout au long de celui-ci on va retrouver cette atmosphère enveloppante, parfois lancinante, souvent cinématographique avec des phrases fantômes en fond, beaucoup de cordes… Et même si musicalement cela part parfois dans beaucoup de directions, il y a toujours ce quelque chose de fascinant qui sert de liant.
» Lire la chronique complète de l’album
Les titres de la réédition de l’album sont tout aussi bons, et notamment Ride et son excellent clip :

5. Da Silva – La distance

Si on m’avait dit qu’un jour j’écouterais en boucle Da Silva, j’aurais été dubitative. Parce que j’ai toujours trouvé son phrasé et son style lassants au bout de deux titres. Or là aux premières notes de La distance, nous sommes déroutés : exit les riffs acoustiques, place au piano entêtant et à un parlé/chanté inattendu pour Les concessions. Et tout l’album est ainsi déroutant, sombre, poignant, enveloppé dans de très beaux arrangements …

6. La Grande Sophie – La place du fantôme

Au fil des albums, l’on a de plus en plus de plaisir à écouter La Grande Sophie « version studio ». La place du fantôme est un album textuellement très touchant, emprunt d’une certaine mélancolie; mêlant ballades émouvantes et des titres où le dynamisme des arrangements vient contrebalancer des textes plutôt sombres.
» Lire la chronique de l’album
» A lire aussi (et surtout) : l’excellent article de Catnatt pour PlaylistSociety

7. Olly Knights – If not now when

N’ayant jamais écouté les Turin Brakes, je serais sûrement passée à côté de l’album solo du chanteur si May Day (oui oui ceux en #2 de ce top) n’en avait suggéré l’écoute en fin d’interview. Un album folk d’une rare beauté … (enregistré en analogique – pour la petite histoire).

8. Alabama Shakes – Boys & Girls

Écouté et ré-écouté à sa sortie, posé sur la pile des « bons albums », et puis un peu oublié. Jusqu’à ce qu’Angus Stone reprenne « Hold On » et me le remette à l’esprit. Ecoutage en boucle. Maudissage de les avoir raté à quelques jours près au Festival des Inrocks. #paraitquecetaitdingue #jeveuxbienlecroire

9. Robert Francis – Strangers in the first place

Un deuxième album très très beau, où l’on retrouve avec bonheur la superbe voix de Robert Francis, souvent secondée par des chœurs féminins (notamment la superbe Heroin lovers) offrant ainsi un joli contraste au milieu d’arrangements soignés.

10. Amy MacDonald – Life in a Beautiful Light

Un album dans la lignée parfaite des deux précédents, sans réelle grande surprise mais franchement bien pour qui aime son univers. Pour ma part, j’ai toujours grand plaisir à l’écouter et son récent concert au Trianon restera l’un des meilleurs vécus cette année côté ambiance.
» Lire le live report du Trianon

De beaux EP également, promettant une suite intéressante. Top 5 :

Top des 5 meilleurs EP 2012 selon AVA

1. The Rodeo – Cold heart

Sept très bons titres où The Rodeo apparaît sous un jour un peu différent que sur ses précédents EP: une voix plus douce, des arrangements plus pop … le premier extrait Cold Heart avait un je-ne-sais-quoi de redoutablement efficace et entraînant. Le second, Sukzhou river a de quoi laisser sans voix devant tant de superbe … A (re)découvrir urgemment.

2. Constance Amiot – Blue Green tomorrows

A l’image de la pochette, l’atmosphère qui émane de Blue green tomorrows est aérienne et lumineuse. On retrouve avec grand plaisir la voix caressante de Constance, et au gré de l’écho du refrain de Blue Green tomorrows, des mmmmm de Résonnances et de l’entêtante Come and go, une irrépressible envie de fredonner s’empare de nous…
» Lire la suite de la chronique

3. Fauve ≠

Ils n’ont pas véritablement sorti d’EP, mais 3 chansons téléchargeables gratuitement (Kané, Sainte-Anne et Nuits fauves). Mais il n’empêche que c’est l’une des révélations de l’année, le groupe à suivre du moment. Tout Paris est désormais au taquet d’ailleurs.
» Lire l’article qu’on avait consacré au premier concert du groupe

4. Superpoze – From the cold

Découvert par hasard lors d’une soirée où Astérios présentait ses nouvelles signatures, revu au Zénith d’Orelsan, Superpoze est une chouette découverte. Pour les novices comme moi en la matière, on pourrait qualifier sa musique d' »electro accessible ».
» Écouter l’EP

5. Vincent Walter Jacob – Ready Made #1

Il y a des artistes qui relèvent des défis, comme par exemple celui de composer et enregistrer un album en une journée. C’est ce qu’a fait Vincent Walter Jacob, en attendant la sortie de l’EP de son groupe Yard of Blondes. Plutôt expérimental donc, mais avec de très bonnes surprises.
» Lire la chronique de l’EP


» Voir mon top albums & EP 2012 sur Le-HiBOO
» Voir mon top albums & EP 2011
» Voir mon top albums & EP 2010
» Voir mon top albums 2009 sur Le-HiBOO

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *